Le virus du sida est de plus en plus résistant

L’évolution du VIH, qui contourne les réponses immunitaires des malades, rend le développement d’un vaccin plus compliqué que prévu. Les chercheurs travaillent sur l’association de deux anticorps pour neutraliser le virus in vitro.

Mauvaise nouvelle, l’espoir des chercheurs de développer un vaccin contre le virus du sida s’éloigne. En cause, la résistance du VIH qui semble augmenter et s’adapter progressivement au fil des années à la réponse immunitaire des patients. « Depuis son isolement dans les années 80 jusqu’à ce jour, le virus est devenu de moins en moins sensible aux anticorps neutralisants, compliquant la mise au point d’un vaccin préventif efficace », déplore l’équipe de chercheurs de l’Unité mixte de recherche Inserm qui s’est penchée sur la question. lire la suite


Sida : pénurie d’antirétroviraux au Congo

Le pays fait face à une rupture d’approvisionnement de ces médicaments destinés aux malades du sida.

Une ONG lance un cri d’alarme au Congo. « Au moment où nous parlons, le Congo est en totale rupture d’antirétroviraux (ARV). Nous avons mené des enquêtes au niveau du Centre de traitement ambulatoire, qui prend en charge les malades [et il] manque plusieurs ARV tels que l’Atripla, Efavirenz et la Névirapine », alerte Cephas Germain Ewangui, président de l’Association panafricaine Thomas Sankara (APTS) une ONG de défense des droits de l’homme. (suite…)

Sida : l’intérêt d’un traitement précoce chez les enfants

Des chercheurs sud-africains sont en mesure d’affirmer qu’un traitement temporaire précoce des enfants séropositifs permet de retarder l’instauration et la progression de la maladie.

« Fin 2012, on estimait à plus de 9.7 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH, dont 630 000 enfants », déclare l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son dernier bulletin sur la maladie, mis à jour en juin 2013. Afin de lutter contre ce fléau qui touche tant de nourrissons, des chercheurs sud-africains ont analysé les effets d’un traitement temporaire précoce. (suite…)

Sida : il n’y a pas d’âge pour se protéger

Près du tiers des personnes dépistées séropositives pour le virus HIV en 2011 avaient plus de 50 ans, et beaucoup présentaient déjà des signes cliniques.

 

Depuis 2003, les spécialistes constatent une augmentation du nombre de découvertes de cas de séropositivité chez les personnes ayant atteint ou dépassé la cinquantaine, ainsi que chez les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, tandis que la fréquence du sida est en diminution chez les hétérosexuels étrangers. Ce sont les principaux enseignements de l’étude « Découvertes de séropositivité VIH et sida en France entre 2003 et 2011″ publiée mardi matin dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). On y apprend également que le nombre de découvertes de séropositivité est relativement stable depuis 2007, après une baisse entre 2005 et 2007. (suite…)

Les greffes de moelle osseuse ouvrent-elles des perspectives sérieuses dans la lutte contre le Sida?

Aux États-Unis, deux patients atteints du virus du Sida ont été traités par greffe de moelle osseuse. Le résultat est plus qu’encourageant puisque les patients ne présenteraient plus aucune trace du virus. De la réussite expérimentale à la révolution médicale, il n’y a qu’un pas. (suite…)

Sida : l’espoir de trouver un traitement

Après quatre jours de conférences, les chercheurs réunis en Malaisie pour parler du virus du sida ont fait le point sur les différentes avancées concernant un éventuel traitement de la maladie.

Alors que la conférence internationale sur le sida qui se tenait en Malaisie s’est achevée le 3 juillet, les experts venus du monde entier ont conclut leurs conférences par une note positive, en parlant des nouvelles encourageantes dans le domaine de la recherche. L’espoir de développer un traitement pour soigner la maladie dans un futur proche grandit. (suite…)

Sida: des cas de guérison très prometteurs

Deux hommes séropositifs sans trace du virus VIH après une greffe de moelle osseuse, un bébé infecté traité avec succès dès sa naissance, autant de cas qui font espérer une future victoire de la science contre le sida.

Alors que le thème de la lutte contre le sida était à l’honneur à l’occasion du festival Solidays, où 58.000 personnes ont participé à un « die-in », des nouvelles porteuses d’espoir ont été fournies par les chercheurs dans leur quête d’un traitement curatif du VIH. Lors d’une conférence qui s’est achevée mercredi à Kuala Lumpur, les spécialistes du monde entier ont présenté de nouveaux cas de « guérison » encourageants. (suite…)

Sida : deux malades seraient guéris après une greffe

Suite à une greffe de moelle osseuse, deux américains séropositifs ne présentent plus aucune trace de VIH alors qu’ils ont arrêté leur traitement antirétroviral.

Pour la troisième fois en quelques années, les chercheurs ont annoncé des cas de guérison du sida. Deux séropositifs originaires de Boston, aux Etats-Unis, ont reçu une greffe de moelle osseuse pour traiter une leucémie, il y a respectivement deux et cinq ans. Il y a plusieurs semaines, ils ont arrêté leurs traitements antirétroviraux, et aucune trace de VIH n’a été observée, se réjouit le docteur Timothy Henrich, du Brigham and Women’s Hospital de Boston, lors de la conférence de l’International Aids Society en Malaisie. (suite…)

Traitement du SIDA : la recherche multiplie les signes encourageants

La conférence sur le SIDA qui se tenait à Kuala Lumpur s’est achevée sur une note d’espoir, des nouvelles encourageantes ayant été fournies par les chercheurs qui travaillent à la mise au point d’un traitement curatif du VIH.

Alors que les recherches sur le SIDA se multiplient à travers le monde, c’est un nouvel espoir dont ont fait part des chercheurs lors d’une conférence qui se tenait à Kuala Lumpur. Un espoir de pouvoir un jour parvenir à bout de la maladie chez des personnes déjà infectées. En effet, ces scientifiques qui se démènent pour trouver un traitement curatif du VIH ont présenté plusieurs cas faisant état de guérison prometteuse. (suite…)

Sida : près de 10 millions de malades soignés en plus

Les nouvelles recommandations de l’Organisation mondiale de la santé vont permettre de prescrire des antirétroviraux à un bien plus grand nombre de séropositifs dans le monde. (suite…)

VIH/SIDA : l’OMS réclame des traitements plus précoces

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié ce dimanche ses nouvelles recommandations concernant la prise en charge du VIH-SIDA. A ses yeux, un traitement antirétroviral « plus précoce, plus sûr et plus simple peut entraîner un déclin irréversible de l’épidémie. » Une application de cette nouvelle ligne directrice permettrait en effet d’éviter 3 millions de décès et de prévenir 3,5 millions de nouvelles infections d’ici 2025.

Agir précocement ! Dans ses nouvelles recommandations, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) encourage « tous les pays à mettre en route un traitement antirétroviral chez des adultes vivant avec le VIH, dès que la numération des Lymphocites CD4 est inférieure à 500 cellules/mm3 (lorsque le système immunitaire est encore fort). » En 2010, ces recommandations étaient de 350 cellules/mm3. Ce qui établit le nombre de personnes éligibles à 26 millions… soit 9,3 millions de plus qu’en 2010.

L’OMS s’appuie ainsi sur des éléments « prouvant que traiter plus précocement les personnes porteuses du VIH avec des médicaments sûrs, abordables et faciles à gérer peut à la fois les maintenir en bonne santé et abaisser leur charge virale, ce qui réduit le risque de transmettre le virus à une autre personne. »

Les enfants et les femmes enceintes

Autre recommandation : « fournir un traitement antirétroviral, indépendamment de leur numération des CD4, à tous les enfants vivant avec le VIH de moins de 5 ans. Mais aussi à toutes les femmes enceintes ou allaitantes porteuses du VIH et à tous les partenaires séropositifs au VIH lorsque l’un des partenaires n’est pas infecté. »

Selon Anthony Lake, Directeur exécutif de l’UNICEF, « de tels progrès permettent aux enfants et aux femmes enceintes d’accéder au traitement plus tôt et dans des conditions plus sûres et nous rapprochent de notre objectif d’une génération sans sida.»

Dans les faits, des données encourageantes…

En 2012, près de 10 millions (9,7) de personnes vivant avec le VIH avaient accès à un traitement antirétroviral. Elles étaient 8,1 millions en 2011. Toutes les régions du monde (Afrique en tête) ont bénéficié de la couverture thérapeutique. L’année dernière, sur 5 patients débutant un traitement, 4 vivaient en Afrique sub-saharienne.

Pour Margaret Chan, Directrice générale de l’OMS, « avec ce chiffre, nous voyons que les perspectives actuelles – inconcevables il y a seulement quelques années – peuvent donner l’élan nécessaire pour entraîner l’épidémie de VIH vers un déclin irréversible.»

Michel Sidibé, Directeur exécutif du Programme commun des Nations-Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) va plus loin. «Nous devons cependant faire face à un nouveau défi: garantir que les 26 millions de personnes susceptibles de bénéficier du traitement y aient effectivement accès, pas une personne de moins. Toute nouvelle infection par le VIH ou tout nouveau décès lié au sida dû à un accès insuffisant au traitement antirétroviral est inacceptable.»

A noter que ces recommandations ont été publiées par l’OMS lors de la journée d’ouverture de la Conférence de la Société internationale du Sida (IAS) 2013 qui débute ce 30 juin à Kuala Lumpur (Malaisie).

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : David Picot Destinationsanté.com

VIH/SIDA et toxicomanie : vers un traitement préventif

Depuis environ 5 ans, l’utilisation préventive des traitements antirétroviraux fait l’objet de plusieurs essais cliniques. Chez les couples sérodivergents mais aussi dans les groupes à risque tels que les prostitués et les homosexuels. Les résultats d’une étude menée en Thaïlande confirment l’efficacité de cette approche auprès de toxicomanes. (suite…)

SIDA : le risque d’infection réduit chez des toxicomanes grâce à un traitement préventif

Selon une étude publiée jeudi, des chercheurs ont réussi à réduire de moitié le risque d’infection par le virus du SIDA chez des personnes s’injectant des drogues. Ceci, grâce à un traitement préventif à base d’antirétroviraux. (suite…)

30 ans de SIDA : le point sur les avancées

Au programme du colloque, les thèmes abordés seront nombreux. Olivier Schwartz, chef de l’unité de recherche virus et immunité de l’Institut Pasteur, les évoquent : « la multiplication du virus, la réaction du système immunitaire, les mécanismes de déclenchement de la maladie et les nouvelles stratégies thérapeutiques envisageables ». (suite…)

VIH/SIDA: les victoires de l’Afrique

Le sommet commémorant le cinquantenaire de l’Union africaine (UA) s’est ouvert ce 21 mai à Addis-Abeba en Ethiopie. A cette occasion, l’ONUSIDA publie un rapport sur la lutte contre le VIH/SIDA en Afrique. Si le nombre de séropositifs y reste le plus important au monde, de bons résultats en matière de prise en charge fournissent de l’espoir. (suite…)

30 ans après la découverte du virus du sida, les chercheurs parlent d’éradication…

Trente ans après l’identification du VIH par une équipe de Pasteur, les grands noms de la recherche sur le sida, réunis jusqu’à jeudi à Paris pour un colloque international, abordent désormais ouvertement la question d’une éradication future de la maladie. (suite…)

Michèle Barzach : « La lutte contre le sida est aussi politique »

Ministre de la Santé de 1986 à 1988, Michèle Barzach a dû gérer l’explosion de « la peste du XXe siècle ». Trente ans après, elle raconte son combat. (suite…)

Sida: Pas encore de vaccin, mais toujours de l’espoir

SANTE – Il y a trente ans était publié le premier article scientifique sur le VIH. Des experts se rassemblent à Paris ce mardi pour discuter des perspectives d’avenir pour lutter contre le virus… (suite…)

SIDA : « Objectif Zéro » après 30 années de recherche

Trente ans déjà que des chercheurs français ont découvert le virus du SIDA. Trente ans que les scientifiques s’acharnent à trouver une solution à cette maladie qui a fait plus de 20 millions de victimes. Pour les 30 ans de sa découverte, des médecins et chercheurs se réunissent pendant trois jours à Paris pour donner un aperçu du futur du SIDA. (suite…)

Comment le sida a transformé notre système de santé

Chaque semaine, un journaliste du Figaro fait la critique d’un livre. Ici, Hélène Cardin et Danielle Messager sont les auteurs avec le Pr Françoise Barré-Sinoussi de   La Révolution SIDA , paru chez Odile Jacob. (suite…)

Gels vaginaux, de la contraception à… la prévention contre le VIH/SIDA

Sous forme de gel, d’ovules ou de tampons, les spermicides doivent être appliqués dans le vagin. Le but de ces contraceptifs est de détruire les spermatozoïdes. S’ils ne constituent pas la méthode la plus fiable – comme l’explique le Dr David Elia, gynécologue à Paris, dans la vidéo ci-dessous – ils ont inspiré les chercheurs dans la lutte contre le VIH/SIDA. L’usage des gels vaginaux s’est depuis progressivement diversifié. (suite…)

SIDA : ce qu’il faut savoir sur le VIH

Le SIDA touche encore 34 millions de personnes dans le monde. Malgrè des avancées médicales encourageantes, le SIDA tue encore 1,7 millions de personnes. Du 5 au 7 avril aura lieu le Sidaction, trois jours de mobilisation intense en faveur de la lutte contre le sida. (suite…)

Comment expliquer que le Sida fasse moins peur que la perspective d’une grossesse indésirée ?

Le Sidaction se tient tout le week-end. Des réactions de femmes prouvent que dans les esprits une grossesse non désirée soit plus crainte qu’une maladie sexuellement transmissible. Pourquoi ? (suite…)

VIH/SIDA : le test chez soi, bientôt une réalité ?

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a demandé un nouvel avis au Conseil national du Sida (CNS) sur la commercialisation en France d’autotests de dépistage de l’infection à VIH. Voté le 20 décembre 2012, cet avis vient d’être rendu public.

Il intervient dans un contexte marqué par l’évolution des stratégies de dépistage en France, avec l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostiques, réglementée depuis 2010. Mais aussi par l’autorisation d’un autotest salivaire aux États-Unis par la Food and Drug Administration en juillet 2012.

Déjà en 1998, puis en 2004, le CNS a rendu deux avis défavorables à la mise à disposition de ces tests. Le Conseil a réexaminé l’ensemble des réserves émises dans ses publications. Ainsi, selon le CNS, « pour détecter le VIH, les autotests offrent une spécificité satisfaisante et leur usage, pour l’autotest salivaire, peut-être envisagé sans intervention extérieure. Pour faire régresser l’épidémie du VIH, ils (les autotests) présentent un rapport bénéfices / risques favorable. » (suite…)

Sida : les autotests de dépistage reçoivent un avis favorable du Conseil national du sida

L’organisme consultatif explique que ces tests permettraient de « renforcer l’autonomie des personnes dans leur démarche de santé, en particulier dans leur propre intérêt et au titre de l’intérêt collectif. (suite…)

Comment un enfant a été ‘fonctionnellement’ guéri du virus du sida

L’annonce, dimanche 3 mars, par une équipe américaine de la première guérison ‘fonctionnelle’ d’un bébé né porteur d’une infection par le virus du sida (VIH), transmis par sa mère, a suscité de nombreuses réactions mêlant espoir et prudence. L’histoire de ce bébé, né dans une zone rurale du Mississippi et à présent âgé de deux ans et demi, est en effet étonnante. Son nom et son sexe n’ont pas été divulgués par le docteur Deborah Persaud du centre pédiatrique de l’Université Johns Hopkins dans le Maryland. (suite…)

VIH/SIDA : aux Etats-Unis, un petit contrôleur ?

Un enfant « guéri » du SIDA ? Pas exactement. En réalité, la petite fille de deux ans, née séropositive dans le Mississipi, présente aujourd’hui une charge du virus indétectable. En d’autres termes, son propre système immunitaire réussit à contrôler, sans traitement antirétroviral, la prolifération du virus dans son organisme. Les spécialistes estiment que le traitement très précoce qu’elle a reçu – moins de 30 heures après la naissance – a permis à son organisme de se défendre. Le Dr Asier Saez-Cirion, chargé de recherche dans l’Unité de régulation des infections rétrovirales, à l’Institut Pasteur de Paris, explique que ce phénomène s’il est rare, n’est pas unique. (suite…)

Le virus du sida accroît de 50% le risque d’infarctus

L’étude américaine, publiée ce lundi et menée sur plus de 82 000 anciens militaires, indique que chez ceux âgés de 40 à 49 ans, le taux de crise cardiaque était de 2 pour mille chez les séropositifs, contre 1,5 pour mille chez les séronégatifs. (suite…)

Un jeune enfant guérit du sida et suscite l’espoir

Dès sa naissance, il a reçu de façon précoce des antirétroviraux. Son organisme semble désormais capable de maîtriser la maladie sans nouveau traitement.

Le premier cas de guérison apparente d’un jeune enfant contaminé à la naissance avec le virus du sida (VIH) transmis par sa mère séropositive non traitée, annoncé dimanche aux États-Unis, conforte l’espoir de pouvoir vaincre cette infection dévastatrice. Le virus n’a pas été complètement éradiqué, mais sa présence est tellement faible que le système immunitaire de l’organisme peut le contrôler sans traitement antirétroviral, ont expliqué les chercheurs qui ont présenté ce cas à la 20e Conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) réunie ce week-end à Atlanta (Géorgie). (suite…)

Sida : nouvel espoir avec la guérison d’un enfant

Annoncé dimanche aux États-Unis, ce premier cas de guérison apparente d’un enfant contaminé à la naissance avec le VIH conforte l’espoir d’arriver à vaincre cette infection.

Le virus du sida n’a pas été complètement éradiqué dans l’organisme de l’enfant mais il y est en si petite quantité que son système immunitaire peut le contrôler sans traitement antirétroviral. C’est ainsi que des chercheurs décrivent la guérison «fonctionnelle» d’un petit enfant contaminé à la naissance par sa mère non-traitée. Ce cas unique a été présenté lors de la 20e conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI), ce week-end à Atlanta (États-Unis). (suite…)

123456

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit