Tabac: Actif ou passif, le tabagisme accroît le risque de stérilité et de ménopause précoce

ETUDE – Ces conclusions proviennent d’une vaste enquête réalisée auprès de plus de 93.000 Américaines…

Le lien entre le tabagisme et l’infertilité est connu depuis longtemps, mais une nouvelle étude, réalisée par les chercheurs américains du Roswell Park Cancer Institute auprès de 93.676 Américaines, vient le confirmer de manière spectaculaire. lire la suite


La prise d’antidépresseurs pendant la grossesse augmenterait de 87% le risque d’autisme pour l’enfant

SANTE – Une étude canadienne publiée ce lundi révèle l’importance des risques que représentent des antidépresseurs pour la santé du fœtus…

Alerte sur la prise d’antidépresseurs pendant la grossesse. Selon une vaste étude canadienne publiée ce lundi aux Etats-Unis dans le Journal of the American Medical Association, Pediatrics, leur prise accroîtrait de 87 % le risque d’autisme pour l’enfant. (suite…)

Le risque de démence augmenté par la prise de benzodiazépines

Une association entre consommation de benzodiazépines et survenue d’une démence a été observée par les chercheurs de l’Inserm. Ce sont surtout les benzodiazépines à demi-vie longue qui augmentent le risque de démence de 60%. (suite…)

Benzodiazépines : un risque de démence augmenté de 60%

Selon des chercheurs français – dont les travaux viennent de paraître dans la revue Alzheimer‘s and Dementia – la consommation de benzodiazépines serait associée à un risque accru de démence. Plus précisément, ils incriminent les produits à demi-vie longue (qui disparaissent de l’organisme en plus de 20 heures) qui augmenteraient le danger de 60%. (suite…)

Ados : se peser fréquemment augmente le risque de dépression

Votre ado se pèse matin, midi et soir ? Attention : cette obsession pourrait provoquer des troubles psychologiques, parmi lesquels la dépression. On vous explique tout. (suite…)

Le tabagisme passif double le risque de caries chez les enfants

Voici une nouvelle bonne raison d’arrêter de fumer si vous avez des enfants : l’exposition au tabagisme passif à l’âge de 4 mois serait associée à un risque accru de caries à l’âge de 3 ans. (suite…)

L’alcool protègerait contre le risque d’infarctus

Gueule de bois
Album : Gueule de bois

1 image
Voir l'album
 Ceux qui boivent l’alcool sont moins exposés au risque de crise cardiaque, mais plus exposés au risque de cancer, selon une nouvelle étude.

Les adultes qui boivent de l’alcool sont 24% moins susceptibles de subir une crise cardiaque que ceux qui n’en boivent pas. En revanche, ils sont beaucoup plus exposés au risque de développer un cancer. (suite…)

Diabète : 30 secondes pour savoir si vous êtes à risque

A l’occasion de la Semaine de dépistage des risques de diabète, la Fédération française des diabétiques en appellent à une mobilisation générale contre la maladie et propose un test de dépistage rapide pour les 700 000 malades qui s’ignorent. (suite…)

Rester assis toute la journée augmenterait le risque de mort prématurée

Rester assis 11 heures par jour augmente de 40 % le risque d’une mort prématurée, selon une étude récente. Et ce, même si vous exercez une activité physique régulière.

De nombreuses études l’ont déjà démontré : plus un adulte passe de temps assis tout au long de sa vie, plus la probabilité de développer une maladie cardiaque augmente. (suite…)

Sclérose en plaques : 4 tasses de café par jour diminuent le risque

Boire au moins 4 tasses de café par jour réduirait le risque de sclérose en plaques, révèle une nouvelle étude scientifique américano-suédoise. (suite…)

Le cannabis « fort » augmente le risque de maladie mentale

Des chercheurs britanniques montrent dans une étude que la consommation de « skunk », une forte variété de cannabis, favorise le risque de maladie mentale. Ce qui n’a pas été le cas pour le haschich, qui est moins « fort ». (suite…)

Cannabis : la skunk augmente le risque de psychose

Les consommateurs de skunk, une variété de cannabis aux effets psychotropes plus puissants, ont 5 fois plus de risques de développer une maladie mentale.

Selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet, la skunk (littéralement, la moufette), une variété de cannabis aux effets psychotropes puissants, augmenterait fortement le risque de développer une psychose. Selon cette étude, la consommation régulière de skunk multiplierait carrément par cinq le risque de maladie mentale. (suite…)

Grossesse : le tabac augmente le risque de diabète chez l’enfant

Selon une étude californienne, les filles dont les mères ont fumé durant leur grossesse, ont trois fois plus de risques de développer un diabète à l’âge adulte .

On connaît de longue date les méfaits de la cigarette sur la santé des femmes enceintes de de leur futur bébé. Une étude précédente a ainsi montré que l’exposition aux cigarettes dans l’utérus modifie la structure du cerveau du bébé et est liée à des troubles psychiatriques pendant l’enfance et l’âge adulte. Tandis qu’une autre étude a découvert que fumer pendant la grossesse augmente le risque de malformation cardiaque du bébé. (suite…)

Tabac et alcool augmentent le risque de 2e cancer

Pour la première fois, l’Institut national du cancer (Inca) publie les données sur le risque de développer un second cancer. Ce risque est augmenté de 30 à 40% lorsque le cancer est lié au tabac ou à l’alcool. (suite…)

Sida : un risque plus élevé avec certains contraceptifs

Selon la contraception qu’elles utilisent, les femmes peuvent être plus à risque de contracter le VIH. (suite…)

Ados : un mauvais sommeil augmente le risque de problème d’alcool

Des troubles du sommeil au moment de l’adolescence pourraient être un signe précurseur de problèmes d’alcool, d’usage de stupéfiants, et de comportement sexuel à risque. (suite…)

Suicide : réduire le risque en informant les jeunes

Pour réduire les tentatives de suicide chez les jeunes, il serait important de leur faire suivre un programme de prévention les impliquant, selon une nouvelle étude scientifique suédoise.

La prévention serait un moyen très efficace de limiter le suicide chez les jeunes, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet. Elle permettrait de réduire de 50% son taux pour cette catégorie de la population, si les jeunes sont impliqués au programme.

Les chercheurs de l’Institut Karolinska en Suède ont comparé trois programmes de prévention du suicide chez 11 000 élèves de 15 ans de dix pays de l’Union européenne.

Le premier programme travaillait sur la formation des enseignants. Le deuxième tentait de détecter les élèves les plus à risque avec des tests de dépistage. Et la troisième stratégie consistait à impliquer les jeunes dans la prévention.

Pendant 4 semaines, les élèves ont suivi une formation de 5 heures leur apprenant les signes associés au risque de suicide.

Si les deux premières formations ne semblent pas avoir porté leurs fruits, le programme impliquant les jeunes a permis de réduire les tentatives de suicide de 50% au bout d’un an.

« L’étude montre qu’il est possible de mettre en œuvre des programmes de prévention contre le suicide dans les écoles avec de bons résultats. Maintenant, nous pouvons passer à l’étape suivante : développer la méthode sur le Web ou comme application sur téléphone mobile pour atteindre le plus grand nombre possible de jeunes », explique Danuta Wasserman, directrice du Centre national de recherche sur le suicide et la prévention des problèmes de santé mentale (PNSA) à l’Institut Karolinska.

Plus de 11 000 personnes décèdent chaque année en France par suicide. Le suicide est la cause d’un décès sur cinquante. Près de 200 000 personnes sont prises en charge chaque année par les urgences hospitalières après une tentative de suicide, selon les chiffres 2014 de l’Observatoire nationale du suicide.

A lire aussi:

Le taux de suicide augmente en même temps que le chômage

Suicides : les effets pervers des mises en garde contre les antidépresseurs

Suicide : le soleil (…) Lire la suite sur Topsanté

Le manque de sommeil augmente le risque de tomber malade

Le manque de sommeil détruit nos cellules et augmente le risque de tomber malade, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue scientifique Sleep. Et ce sont celles du foie, du poumon et de l’intestin grêle qui sont les touchées. Mais pour limiter les lésions cellulaires, il suffirait de deux jours de récupération. (suite…)

Ados : pas de lien entre le vaccin contre le papillomavirus et les comportements sexuels à risque

Contrairement aux idées reçues, le fait de vacciner les jeunes filles contre le papillomavirus ne les pousse pas à avoir des comportements sexuels à risque, rassure une nouvelle étude canadienne. (suite…)

Horaires décalés et… risque de surpoids

C’est désormais bien connu, le travail de nuit tend à dérégler notre horloge biologique avec des risques sur la santé (diabète, cancers…). Une équipe américaine s’est penchée plus précisément sur la relation entre ce rythme de vie et le poids des personnes concernées. Ils montrent que le travail en horaires décalés augmenterait le risque de surpoids. (suite…)

Les édulcorants aggraveraient le risque de diabète et d’obésité

Les édulcorants artificiels perturbent la composition et la fonction de la flore intestinale, selon une expérience menée sur des souris et sept volontaires. Leur absorbtion tend à entrainer une intolérance au glucose fréquente dans les états pré-diabétiques.

On s »en doutait déjà. Une nouvelle étude le confirme. Les édulcorants artificiels, largement prônés ces dernières années comme des outils de prévention, pourraient en réalité entraîner des changements métaboliques et contribuer à aggraver les risques de diabète et d’obésité, selon une étude de l’Institut Weizmann en Israël, publiée dans Nature cette semaine. (suite…)

Boire du café pour réduire le risque de cancer du foie ?

Publiée dans la revue Clinical Gastroenterology and Hepatology, une étude italienne suggère que la consommation de café pourrait réduire de 40%, voire 50%,  le risque de contracter un cancer du foie. 

Le café, bon ou mauvais pour la prévention du cancer du foie ? C’est la question à laquelle les chercheurs essaient de répondre depuis plusieurs années. En 2007, une équipe avait ainsi réalisé une méta-analyse, c’est-à-dire un bilan de plusieurs études menées sur la question. Les résultats avaient alors semblé confirmer les bienfaits de la boisson contre ce type de cancer.  (suite…)

La dépression n’accroît pas le risque d’avoir un cancer

Des travaux menés sur une cohorte de plus de 14 000 personnes durant quinze ans concluent à l’impossibilité d’établir un lien.

On le dit parfois, on le pense souvent: un état dépressif augmente les risques de développer un cancer. «C’est une idée très ancienne et qui a la vie dure. On la retrouve même dans les écrits socratiques», souligne Cédric Lemogne, professeur de psychiatrie et chercheur à l’Inserm. Seulement voilà, «elle est fausse», s’empresse-t-il d’ajouter. (suite…)

Boissons énergisantes : un risque pour les jeunes et les femmes enceintes

Un document de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) met en garde contre les dangers que représentent les boissons énergisantes, en particulier lorsqu’elles sont associées à de l’alcool. Leur consommation est particulièrement déconseillée chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes. (suite…)

La cigarette, principal facteur de risque de cancer de la vessie et du rein

Le risque est encore augmenté chez les personnes soumises, dans leur environnement professionnel, à un certain nombre de substances chimiques.

 

La cigarette est de loin le principal facteur de risque des cancers du rein et de la vessie, maladies principalement masculines qui ont fait près de 9 000 morts l’an dernier en France. C’est le chiffre mis en avant par les spécialistes à l’occasion de la Semaine européenne de l’urologie, qui démarre ce matin et qui sera axée sur la prévention des tumeurs touchant la prostate, la vessie, les reins et les organes génitaux externes. On en compte 79 000 nouveaux cas par an dans notre pays. Et les spécialistes insistent sur la nécessité d’identifier non seulement les facteurs de risque d’apparition de ces tumeurs mais aussi tout ce qui peut favoriser leur progression. (suite…)

La cigarette, premier facteur de risque des cancers du rein et de la vessie

La cigarette ne provoque pas uniquement des cancers du poumon. Elle est aussi de loin le principal facteur de risque des cancers du rein et de la vessie, selon des urologues. « De nombreuses études ont montré une forte corrélation entre le tabagisme et le développement et la progression du cancer de la vessie, avec un risque multiplié entre 2 à 10 fois », relève le Dr Yann Neuzillet, chirurgien urologue à l’hôpital Foch de Suresnes, avant la Semaine européenne de l’urologie, qui s’ouvre le lundi 23 septembre. (suite…)

Cancer du sein : l’alcool avant la première grossesse augmente les risques

Consommer des boissons alcoolisées entre les premières règles et la première grossesse exposerait les femmes à des les risques accrus de cancer du sein. En cause, les tissus mammaires particulièrement sensibles aux substances cancérigènes en cette période de la vie. (suite…)

Hépatite B : 30 % des Français ignorent le risque des rapports non protégés

Les Français sont trop nombreux à ignorer que l’hépatite B se transmet par voie sexuelle d’après une étude visant à déterminer les connaissances des Français sur l’hépatite B, ses risques et ses formes de contamination.

Cette enquête de Knowledge, Attitudes, Believes and Practices (KABP-VIH) a été réalisée par téléphone en 2010 auprès de 9014 individus âgés de 18 ans et 69 ans en France. (suite…)

Près de 10% des porteurs du VIH ont un comportement sexuel à risque

C’est un chiffre préoccupant que révèle, mardi 2 juillet, une étude française publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire : près de 10% des porteurs du VIH ayant un risque élevé de transmettre le virus ont un comportement sexuel à risque avec des rapports non protégés. (suite…)

SIDA : le risque d’infection réduit chez des toxicomanes grâce à un traitement préventif

Selon une étude publiée jeudi, des chercheurs ont réussi à réduire de moitié le risque d’infection par le virus du SIDA chez des personnes s’injectant des drogues. Ceci, grâce à un traitement préventif à base d’antirétroviraux. (suite…)

12

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit