Belgique: Superman, la pilule d’ecstasy qui tue

Les autorités belges et l’Institut scientifique de santé publique mettent en garde contre cette pilule d’ecstasy qui circule dans le pays et pourrait franchir les frontières… lire la suite


Pilule contraceptive : pas de dépistage systématique des troubles de la coagulation

La Haute Autorité de santé s’oppose au dépistage systématique des troubles de la coagulation redoutés par beaucoup de femmes sous pilule.

C’est sans doute l’une des craintes les plus fréquentes exprimées par les patientes : que la prise de la pilule n’entraîne la formation de caillots sanguins susceptibles de boucher un vaisseau. Des associations de victimes de thrombose ou d’embolie sous pilule militent ainsi en faveur du dépistage systématique de la thrombophilie, soit la prédisposition particulière à ce risque, avant la première prescription d’une pilule contraceptive. Or, jeudi, à la veille de la Journée mondiale de la contraception, la Haute Autorité de santé (HAS) s’est prononcée contre. (suite…)

Clopes, stress, pilule: le cocktail a fait boum

C’était dans la nuit du 27 au 28 août 2008. J’habitais une petite maison champenoise à la campagne, près de Troyes. Comme tous les soirs, j’avais rentré du bois pour l’hiver, ça m’avait épuisée et puis j’étais un peu «speed», j’avais eu une journée stressante au boulot. (suite…)

Pilule contraceptive : une nouvelle campagne en mai

« Quel est le meilleur contraceptif ? », « lequel est le plus adapté ? » Désireuse de répondre aux interrogations des adolescentes, la ministre de la Santé Marisol Touraine a décidé de davantage communiquer sur « la diversité des moyens de contraception ». (suite…)

La pilule masculine contraceptive existe-t-elle ?

AVIS D’EXPERT – Les explications du Dr Jean-Claude Soufir, praticien à l’hôpital Cochin et ancien responsable de l’unité d’andrologie de l’hôpital Bicêtre. (suite…)

Pilule Diane 35 : quid de la responsabilité du laboratoire ?

Depuis la loi Bertrand de décembre 2011, les laboratoires sont tenus de rappeler aux prescripteurs les indications pour lesquelles un médicament a obtenu son autorisation de mise sur le marché. (suite…)

Pilule Diane 35 : l’inquiétude des femmes

Elles sont nombreuses à changer de comportement, depuis les révélations concernant les pilules contraceptives.

Centres de planning familial, cabinets gynéco en ville, pharmacies Dans les salles d’attente ou au guichet, chacun dresse le même constat: la polémique sur le danger des pilules contraceptives affole l’opinion. Ces dernières semaines, un afflux d’appels et de consultations liés au phénomène reflète l’inquiétude des femmes. (suite…)

Pilule Diane 35 : l’ANSM va statuer aujourd’hui sur sa dangerosité

L’agence pourra retirer le médicament de la vente, ou en restreindre la prescription. Cet antiacnéique prescrit comme contraceptif serait responsable de nombreux décès.

Le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait prévenu lundi : la pilule Diane 35 ne doit plus être utilisée comme contraceptif. 315 00 femmes l’utilisent en France. (suite…)

Pilule: pas de suspension pour Diane 35

L’Agence du médicament réclame d’autres études sur les risques liés aux contraceptifs.

Lors d’une réunion extraordinaire qui se tenait lundi à Saint-Denis, l’Agence française du médicament a décidé de ne pas ­suspendre la commercialisation de ­Diane 35, le médicament contre l’acné des laboratoires Bayer, en réalité très largement utilisé comme contraceptif. Ne pas suspendre Diane 35 était la décision la plus logique. Comme ce médicament bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne, ce n’est pas la France qui peut décider de son sort mais l’agence (suite…)

Pilule : les risques largement sous-estimés

INFO LE FIGARO – Selon une étude réalisée par le CHU de Brest, 80% des femmes qui ont eu un accident lié à une pilule contraceptive avaient au moins un facteur de risque. (suite…)

Pilule 3G : une nouvelle ligne téléphonique pour informer les femmes

Le centre d’appel nancéen Medialane a lancé mercredi 16 janvier un numéro azur (0 810 57 54 00) animé par des sages-femmes pour renseigner le grand public sur les pilules contraceptives en général et celles de troisième génération en particulier. « C’est la première fois que nous ouvrons une ligne au grand public, sur nos fonds propres : ça n’est donc pas une opération commerciale », a fait savoir à l’AFP Pascal Gillet, responsable de ce centre d’appel créé en 2011 par des anciens urgentistes et qui travaillait jusqu’à présent avec des entreprises, notamment des mutuelles. (suite…)

Pilule : plus de victimes que le Mediator ?

Plus de 350 témoignages ont été enregistrés en quelques semaines. Du jamais-vu. À ce rythme, le scandale pourrait s’avérer plus important que celui du Mediator ! (suite…)

Après la pilule, les patchs et anneaux contraceptifs en ligne de mire

Le syndicat national des gynécologues obstétriciens interpelle les autorités sanitaires sur la question des patchs et des anneaux contraceptifs de 3e génération. (suite…)

Pour quelles femmes la pilule est-elle vraiment dangereuse ?

La polémique née à la suite de la plainte d’une jeune femme accusant son traitement contraceptif d’être à l’origine de son AVC ne cesse d’enfler. Mais les pilules de 3ème et 4ème générations sont-elles vraiment à bannir ? (suite…)

Pilule contraceptive: « Marisol Touraine confond ce problème avec le scandale du Mediator »

Gynécologue au CHU de Strabourg et spécialiste internationalement reconnu, le Pr Israël Nisand dénonce l’attitude des pouvoirs publics concernant les pilules de 3e génération. Il l’explique dans une tribune que L’Express publie en exclusivité. (suite…)

La pilule aurait causé 3.900 accidents graves

La pilule contraceptive aurait causé 47 accidents graves, dont deux décès, sur une population de 800.000 personnes entre 1998 et 2012, affirme une étude révélée par « Le Figaro », lundi 14 janvier. En extrapolant ces données à l’ensemble de la population française, cela représenterait environ 3.900 cas d’effets indésirables graves (embolie pulmonaire, thrombose veineuse profonde ou encore accident vasculaire cérébral), dont 165 décès de femmes de 15 à 25 ans. (suite…)

Ma pilule est-elle de 3e ou 4e génération?

Quel est le principe des pilules dites de troisième et quatrième génération? Combien y a-t-il eu de prescriptions l’année dernière? Qui les prescrit le plus? Tour d’horizon des principales questions suscitées par la dernière affaire sanitaire qui frappe la France.

Depuis la plainte de Marion Larat, 25 ans, contre les directeurs généraux des laboratoires Bayer et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à la suite de son AVC, dont la Commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux de la région Aquitaine a reconnu qu’il était lié à sa pilule contraceptive, des questions se posent quotidiennement pour celles qui ont choisi la pilule comme moyen de contraception.

La foire aux questions ci-dessous cherche à y répondre, en sollicitant l’expertise du ministère de la Santé, de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et de Danielle Gaudry, gynécologue-obstétricienne et membre du bureau confédéral du Planning familial. (suite…)

Marisol Touraine : « La pilule ne peut pas être banalisée »

La polémique enfle autour de ces contraceptifs utilisés à l’excès en France, selon l’agence du médicament.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a tenu jeudi à rassurer sur l’utilisation de la pilule après avoir donné des instructions pour limiter la prescription de contraceptifs oraux de 3e génération, accusés de risques accrus de thrombose veineuse. « Il faut éviter de donner le sentiment que la pilule serait un danger », a commenté Mme Touraine à l’issue du conseil des ministres. Mais « c’est un médicament. Et à ce titre, elle ne peut pas être banalisée (…) Il faut être très attentif, considérer que les pilules de 3e ou 4e génération n’apportent pas forcément quelque chose de positif par rapport aux pilules de 1re ou 2e génération », a-t-elle ajouté. (suite…)

Pilule 3e génération: la ministre de la Santé se veut rassurante

En plein débat sur les dangers de ce contraceptif, la ministre de la Santé a tenu à rassurer sur l’utilisation de la pilule. Elle a cependant rappelé sa volonté d’en limiter les prescriptions, en raison des risques accrus de thrombose veineuse. (suite…)

Les médecins s’élèvent contre la « panique à la pilule »

Le corps médical craint que la controverse sur la pilule de 3e génération ne conduise à la désinformation et donc à des grossesses non désirées.

Les médecins montent au créneau pour contrer les risques d’une « panique à la pilule » après les mesures des autorités sanitaires pour réduire les prescriptions de pilules contraceptives de 3e génération qui jettent la suspicion sur les contraceptifs oraux. Accusées d’entraîner un risque accru de thrombose veineuse (formation d’un caillot), les pilules de 3e génération ne seront plus remboursées à partir de fin mars, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. (suite…)

L’ANSM exclut un retrait des pilules de 3e génération

PARIS (Reuters) – Une restriction des prescriptions de pilules contraceptives de troisième génération aux seuls spécialistes « n’est pas à l’ordre du jour », a déclaré le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). (suite…)

« La prise de la pilule devrait être sous haute surveillance »

Risques de phlébite, d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus mais aussi de cancer du sein… Pour la Dr Arnal, la prise de la pilule devrait être plus encadrée.

Mi-décembre, la première plainte en France d’une jeune femme victime d’un accident vasculaire cérébral, imputé à la prise d’une pilule de 3e génération, a mis le feu aux poudres. Le ministère de la Santé a annoncé que ces pilules ne seront plus remboursées à partir de mars 2013, tout en demandant à l’Agence du médicament (ANSM) de privilégier systématiquement les pilules de 2e génération. La Dr Bérengère Arnal, gynécologue-obstétricienne et fondatrice de l’association Au sein des femmes, continue d’alerter sur les dangers de tous les médicaments hormonaux, dont la pilule. D’après elle, la mise en garde de l’ANSM vis-à-vis des pilules de 3e et 4e génération est une avancée en demi-teinte. De vraies précautions restent à prendre. (suite…)

Pilule contraceptive: victime d’un AVC, elle attaque le laboratoire Bayer

Une première plainte a été déposée en France contre un fabricant de pilule contraceptive de troisième génération. Le laboratoire Bayer ainsi que l’Agence nationale de sécurité du médicament sont mis en cause pour manquements au principe de précaution. Certaines de ces pilules, cumulées à des prédispositions génétiques, augmenteraient fortement le risque d’embolies pulmonaires et d’AVC. (suite…)

Contraception : prendre la pilule n’est pas sans risques

L’embolie pulmonaire et la phlébite font partie des effets indésirables.

C’est un geste que des millions de femmes font tous les jours, parfois depuis des années, sans se poser de questions. L’annonce par le ministère de la Santé du déremboursement des pilules de troisième génération, en raison d’un risque accru de phlébite et d’embolie pulmonaire, vient pourtant de mettre en lumière les complications associées à l’usage d’un contraceptif hormonal. Elles sont très rares, mais leurs conséquences peuvent être dramatiques. (suite…)

La pilule contraceptive pour les hommes bientôt disponible ?

Des scientifiques ont découvert une substance capable d’inhiber la production de spermatozoïdes sans perturbation de la production d’hormones. (suite…)

Contraception : la pilule délivrée six mois de plus dans les pharmacies

Les pharmaciens vont être autorisés à délivrer la pilule pour une durée supplémentaire de six mois après l’expiration d’une ordonnance.

Celles qui attendent toujours le dernier moment pour renouveler leur ordonnance de pilule ont droit à un délai supplémentaire. Sur présentation de leur ordonnance périmée, elles pourront se faire délivrer leur contraceptif oral pour six mois de plus en pharmacie. Ce sans passer par la case gynéco ou médecin traitant. (suite…)

Les pharmaciens autorisés à délivrer la pilule pour une durée supplémentaire de six mois

- Le décret permettant aux pharmaciens de délivrer des contraceptifs oraux pour une durée supplémentaire à celle indiquée sur l’ordonnance initiale a été publié, jeudi 19 juillet, au Journal officiel. (suite…)

L’accès à la pilule et à l’IVG va être facilité

Le gouvernement a annoncé une simplification de l’accès à la pilule par le biais des universités et des pharmaciens, ainsi qu’une facilitation de l’accès à l’IVG, notamment en période estivale. (suite…)

Contraception d’urgence, pilule, grossesse non désirée… les Françaises et la contraception

Une étude de la Drees, agence gouvernementale en charge d’études statistiques, dresse un état des lieux de l’état de santé de la population française. S’intéressant au recours à la contraception, elle met l’accent sur la généralisation du recours à la contraception d’urgence et à la nécessité d’adapter les méthodes de contraception aux conditions sociales, affectives et sexuelles des femmes. (suite…)

Les promesses d’une nouvelle pilule tout-en-un contre le VIH

Une pilule contenant quatre médicaments dont un nouvel anti-VIH et son booster est apparue au moins aussi efficace que deux associations de traitement couramment utilisées.

Bien qu’il existe déjà près d’une trentaine de molécules contre le VIH, l’arsenal pourraient s’étoffer encore d’un nouvel arrivant. Il s’agit d’un nouveau comprimé tout-en-un associant deux anti-VIH déjà commercialisés à deux nouvelles molécules. La première est l’elvitégravir et la seconde le cobicistat, une molécule sans action sur le VIH mais qui «booste» l’effet de l’elvitégravir. Baptisé Quad, ce comprimé est donc, contrairement à ce que suggère son nom, une trithérapie fixe (trois anti-VIH+un booster). (suite…)

12

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit