Mise en garde contre un somnifère dont l’effet perdure

Les autorités américaines alertent sur les effets du Stilnox et de ses génériques, qui peuvent entraîner de la somnolence au volant même le lendemain de la prise du médicament. lire la suite


Archives pour la catégorie Medicaments

Pour quelles femmes la pilule est-elle vraiment dangereuse ?

La polémique née à la suite de la plainte d’une jeune femme accusant son traitement contraceptif d’être à l’origine de son AVC ne cesse d’enfler. Mais les pilules de 3ème et 4ème générations sont-elles vraiment à bannir ? (suite…)

Vaccins et adjuvants : à quoi sert le squalène ?

Le squalène est une substance naturelle, extraite de l’huile de poisson, en particulier de foie de requin. Une fois purifié, il est utilisé dans certains produits pharmaceutiques. Et notamment dans certains vaccins dans lesquels ce produit est utilisé comme adjuvant. (suite…)

L’hépatite C est en passe d’être vaincue !

VIDÉO. En 25 ans, grâce aux nouveaux médicaments, la guérison de l’hépatite C est passée de 0 % à bientôt près de 100 %. (suite…)

Le Myolastan sur la sellette en raison d’effets indésirables

L’Agence du médicament a demandé à son homologue européenne la suspension de ce médicament et de ses génériques utilisés contre les contractures musculaires douloureuses. (suite…)

Pilule contraceptive: « Marisol Touraine confond ce problème avec le scandale du Mediator »

Gynécologue au CHU de Strabourg et spécialiste internationalement reconnu, le Pr Israël Nisand dénonce l’attitude des pouvoirs publics concernant les pilules de 3e génération. Il l’explique dans une tribune que L’Express publie en exclusivité. (suite…)

Contraception: Les alternatives à la pilule de 3e génération

SANTE – Depuis un mois, la polémique enfle sur les risques liés à certains contraceptifs…

Les pilules de 3e et 4e génération seraient-elles dangereuses? Critiquées depuis un mois, elles sont suspectées d’avoir provoqué des thromboses veineuses (AVC, phlébites, embolies pulmonaires) chez plusieurs femmes. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a d’ailleurs annoncé vendredi la saisine de l’Union européenne pour restreindre leur prescription. Des affaires qui ont suscité une foule de questions chez les 2,5 millions de femmes qui prennent ces pilules. Doivent-elles changer de moyen de contraception? Selon Béatrice Guigues, vice-présidente du Collège national des gynécologues et obstétriciens français, «rien ne presse et il ne faut surtout pas interrompre sa contraception de manière intempestive. Mais il est important d’avoir une discussion à ce sujet lors de son prochain rendez-vous chez le gynécologue.»

Du cas par cas

Si la patiente ne s’est jamais vu prescrire de pilule de deuxième génération en première intention, «il est recommandé de le faire», conseille Béatrice Guigues. Pour celles qui prennent une pilule de 3e ou 4e génération car elles ne supportaient pas les autres, «il convient d’analyser leur risque de thrombose en fonction de leurs données personnelles (surpoids, tabagisme, hypertension…) et familiales, si cela n’a pas été encore fait», souligne la gynécologue. Avant d’envisager, le cas échéant, de changer de moyen de contraception. «Il faut savoir que l’anneau vaginal et le patch, qui diffusent des hormones, ont les mêmes effets indésirables que les pilules de 3e génération», explique-t-elle. Autres alternatives : le stérilet, l’implant, la micropilule, le préservatif… «Il faut choisir sa contraception en fonction de sa vie sexuelle, son désir imminent d’avoir un enfant, sa capacité à faire des oublis…»

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

La pilule aurait causé 3.900 accidents graves

La pilule contraceptive aurait causé 47 accidents graves, dont deux décès, sur une population de 800.000 personnes entre 1998 et 2012, affirme une étude révélée par « Le Figaro », lundi 14 janvier. En extrapolant ces données à l’ensemble de la population française, cela représenterait environ 3.900 cas d’effets indésirables graves (embolie pulmonaire, thrombose veineuse profonde ou encore accident vasculaire cérébral), dont 165 décès de femmes de 15 à 25 ans. (suite…)

Sécurité, tolérance, efficacité : Quelle contraception choisir ?

« La contraception consiste en un ensemble de moyens employés pour provoquer une infécondité temporaire chez l’homme ou chez la femme », nous explique le dictionnaire du nouveau Petit Robert. Les méthodes disponibles en France sont nombreuses, mais elles présentent la particularité de s’adresser pour la plupart, aux seules femmes. Afin de les guider dans leur choix, une consultation spécifique – et dûment codifiée par la Haute Autorité de Santé- permet au médecin de conseiller et d’orienter sa patiente. Faisons ensemble un tour d’horizon exhaustif des différents moyens de contraception disponibles chez la femme donc, mais aussi chez l’homme. (suite…)

Plainte d’un syndicat de médecins contre l’ANSM sur la pilule

PARIS (Reuters) – Un syndicat de médecins généralistes et spécialistes libéraux a annoncé mercredi son intention de porter plainte contre l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) afin d’obtenir le retrait du marché des pilules contraceptives de troisième génération. (suite…)

Pilules de troisième génération: les médecins prescripteurs visés par l’avocat des victimes

Rebondissement dans l’affaire des pilules de troisième génération. Me Jean-Christophe Coubris, l’un des deux avocats spécialisés dans la défense des femmes qui estiment être des victimes de ces contraceptifs oestro-progestatifs de troisième génération annonce dans Le Point qu’il va engager une procédure «contre tous les médecins qui ont prescrits ces pilules à ses clientes». Me Coubris assure, selon Le Point, la défense d’une centaine de femmes victimes d’accidents cardiovasculaires qui pourraient être imputés à des prescriptions de pilules contraceptives. (suite…)

Une « poignée de main moléculaire » pour mieux comprendre le diabète

Des chercheurs ont fait une découverte importante sur ce fléau, qui pourrait toucher 26 % de Français en plus en 2020. (suite…)

L’offensive se poursuit contre les pilules de 3e génération

Un syndicat de médecins a déposé plainte contre l’agence du médicament pour obtenir le retrait de ces contraceptifs. (suite…)

Le gouvernement veut réduire la prescription des pilules de 3e génération

Alors que la polémique enfle sur les pilules de 3e génération, la ministre de la Santé Marisol Touraine doit annoncer ce vendredi des mesures visant à réduire leur prescription. (suite…)

Ma pilule est-elle de 3e ou 4e génération?

Quel est le principe des pilules dites de troisième et quatrième génération? Combien y a-t-il eu de prescriptions l’année dernière? Qui les prescrit le plus? Tour d’horizon des principales questions suscitées par la dernière affaire sanitaire qui frappe la France.

Depuis la plainte de Marion Larat, 25 ans, contre les directeurs généraux des laboratoires Bayer et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à la suite de son AVC, dont la Commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux de la région Aquitaine a reconnu qu’il était lié à sa pilule contraceptive, des questions se posent quotidiennement pour celles qui ont choisi la pilule comme moyen de contraception.

La foire aux questions ci-dessous cherche à y répondre, en sollicitant l’expertise du ministère de la Santé, de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et de Danielle Gaudry, gynécologue-obstétricienne et membre du bureau confédéral du Planning familial. (suite…)

Marisol Touraine : « La pilule ne peut pas être banalisée »

La polémique enfle autour de ces contraceptifs utilisés à l’excès en France, selon l’agence du médicament.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a tenu jeudi à rassurer sur l’utilisation de la pilule après avoir donné des instructions pour limiter la prescription de contraceptifs oraux de 3e génération, accusés de risques accrus de thrombose veineuse. « Il faut éviter de donner le sentiment que la pilule serait un danger », a commenté Mme Touraine à l’issue du conseil des ministres. Mais « c’est un médicament. Et à ce titre, elle ne peut pas être banalisée (…) Il faut être très attentif, considérer que les pilules de 3e ou 4e génération n’apportent pas forcément quelque chose de positif par rapport aux pilules de 1re ou 2e génération », a-t-elle ajouté. (suite…)

Pilule 3e génération: la ministre de la Santé se veut rassurante

En plein débat sur les dangers de ce contraceptif, la ministre de la Santé a tenu à rassurer sur l’utilisation de la pilule. Elle a cependant rappelé sa volonté d’en limiter les prescriptions, en raison des risques accrus de thrombose veineuse. (suite…)

Benzodiazépines : respectez les règles de bon usage !

Plusieurs études ont établi une association directe entre la consommation de benzodiazépines – des somnifères et tranquillisants très (trop) répandus – et le risque de démence après 65 ans. Dépendance, chutes, troubles de la mémoire et du comportement… La liste des risques liés à l’utilisation de ces psychotropes dont les Français sont de gros consommateurs, ne cesse de s’allonger. Confrontée à ce constat, l’ANSM en rappelle les règles de bon usage. Surtout que ces traitements, accessibles uniquement sur ordonnance, sont trop largement prescrits par les médecins. (suite…)

Les médecins s’élèvent contre la « panique à la pilule »

Le corps médical craint que la controverse sur la pilule de 3e génération ne conduise à la désinformation et donc à des grossesses non désirées.

Les médecins montent au créneau pour contrer les risques d’une « panique à la pilule » après les mesures des autorités sanitaires pour réduire les prescriptions de pilules contraceptives de 3e génération qui jettent la suspicion sur les contraceptifs oraux. Accusées d’entraîner un risque accru de thrombose veineuse (formation d’un caillot), les pilules de 3e génération ne seront plus remboursées à partir de fin mars, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. (suite…)

L’ANSM exclut un retrait des pilules de 3e génération

PARIS (Reuters) – Une restriction des prescriptions de pilules contraceptives de troisième génération aux seuls spécialistes « n’est pas à l’ordre du jour », a déclaré le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). (suite…)

Pilule contraceptive: victime d’un AVC, elle attaque le laboratoire Bayer

Une première plainte a été déposée en France contre un fabricant de pilule contraceptive de troisième génération. Le laboratoire Bayer ainsi que l’Agence nationale de sécurité du médicament sont mis en cause pour manquements au principe de précaution. Certaines de ces pilules, cumulées à des prédispositions génétiques, augmenteraient fortement le risque d’embolies pulmonaires et d’AVC. (suite…)

Faut-il avoir peur des pilules de la «troisième génération»?

Indispensables, ces contraceptifs ne sont pas sans risques. Une femme accuse la multinationale Bayer et l’administration française d’être responsable de son accident vasculaire cérébral. Prescrites chez une femme sur deux, ces pilules ne seront plus remboursées dans un an. (suite…)

Pilule contraceptive de troisième génération : une femme porte plainte

Marion, 25 ans a pris pendant trois mois la pilule de troisième génération Méliane. Elle est victime d’un AVC qui la laisse dans le coma. Elle est aujourd’hui handicapée à 65%. Trouble de la mémoire, de l’élocution, de la marche, fatigue extrême, épilepsie. La vie de jeune femme a été bouleversée. Marion porte plainte aujourd’hui car elle est persuadé que c’est la pilule qui a déclenché cet AVC. En juin 2012, la commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux de Bordeaux lui avait déjà donné raison et reconnaissant que la prise de cette pilule était à l’origine son accident. (suite…)

Alcoolisme: le baclofène fait ses preuves sur le long terme

Une étude menée par un médecin français et publiée dans la revue « Frontiers in psychiatry » cette semaine aurait prouvé l’efficacité du baclofène à long terme dans le traitement de l’alcoolisme. (suite…)

La défiance vis-à-vis des médicaments génériques s’accroît

61 % des Français se déclarent convaincus que ces médicaments sont « aussi sûrs » que les médicaments d’origine, contre 71 % en 2011.

Les Français sont de plus en plus réticents face aux médicaments génériques, avec une défiance qui a augmenté de 5 points en un an, selon un sondage Ifop publié lundi. (suite…)

Avez-vous peur des médicaments génériques?

Seuls 57% des Français acceptent systématiquement les médicaments génériques, révèle un sondage Ifop. Les autres les jugent moins efficaces que le traitement d’origine. (suite…)

Génériques : le débat sans fin…

C’est littéralement, le retour d’un serpent de mer ! D’après un nouveau sondage commandité cette fois par le groupement de pharmaciens PHR auprès de l’IFOP et rendu public ce lundi matin, la confiance des Français envers les médicaments génériques serait en baisse : 61% des sondés estiment que ces médicaments sont aussi sûrs que leurs versions « princeps », alors qu’ils étaient 71% de cet avis en 2011 ! Nouvelle mise au point sur les principales idées fausses véhiculées sur le sujet. (suite…)

Méfiance accrue envers les médicaments génériques

La part des Français qui refusent la substitution systématique d’un médicament princeps par un générique a augmenté de 5 points en un an, mais reste minoritaire, selon un sondage Ifop.

La cote des génériques est à la baisse auprès du grand public. Alors qu’ils étaient encore 62% en 2011 à accepter systématiquement la substitution d’un médicament d’origine, les Français ne sont plus que 57% à se dire prêt à l’accepter cette année, selon le sondage Ifop publié lundi pour le groupe de pharmaciens PHR. Ils sont également plus réservés quant à l’efficacité des génériques, 72% la jugeant similaire à celle des médicaments d’origine contre 77% en 2011. (suite…)

Pourquoi les Français n’aiment pas les médicaments génériques?

Sont-ils vraiment aussi sûrs, aussi efficaces et moins chers que les médicaments « classiques »? L’Express fait le point sur cette question controversée.

Un nouveau sondage le montre : les Français sont de plus en plus réticents à l’idée de prendre un médicament générique. Ils seraient même 40% à penser qu’ils sont moins efficaces que les médicaments « classiques » – les spécialistes, eux, utilisent le mot « princeps ». Ces craintes sont-elles justifiées? (suite…)

Médicaments génériques: les Français leur font de moins en moins confiance

En effet, dans un sondage réalisé par un groupement de pharmaciens, un peu moins de 6 personnes sur 10 affirment accepter systématiquement les médicaments génériques plutôt que les médicaments originaux, alors qu’ils étaient 62% l’an dernier à leur faire confiance. Seuls six Français sur 10 pensent même que les génériques sont aussi sûrs que les originaux. Ils étaient 71% l’an dernier. (suite…)

1...34567...10

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit