Mal-logement : les dangers sur la santé

Miloud Antoul vit au nord de Paris, juste à côté du très touristique quartier Montmartre. Il nous fait visiter son appartement. Il s’agit d’un deux pièces qu’il loue 672 euros par mois. « Regardez, il y a de l’eau partout. Quand il fait froid ça revient, ça revient automatiquement tout seul« .

28 m2 pour une famille de quatre personnes

Il habite avec sa femme et ses deux enfants dans 28 m2. La deuxième pièce est tellement humide qu’il ne peut pas l’utiliser : « la nuit, cette pièce est très froide. Impossible de dormir ici« , décrit Miloud. Dans la salle de bain, c’est l’installation électrique qui n’est pas aux normes. « Il y a de l’électricité, quand j’ouvre l’eau, ça coule ici juste à côté de la prise. Une fois, j’ai même lavé ma main et j’ai senti l’électricité« , confie-t-il. Dans la cuisine, les prises ne fonctionnent pas et des cafards s’invitent régulièrement le soir.

La famille habite ici depuis huit ans. Leur propriétaire les accuse d’avoir dégradé le logement. Pour prouver que l’insalubrité vient de l’appartement, il a donc demandé l’aide de la Fondation Abbé-Pierre. Et le compte rendu de leur architecte est sans appel : « le rapport de l’architecte parle d’un mur qui touche directement l’extérieur sans isolation. C’est pour ça qu’il y a autant d’humidité. Etanchéité et ventilation ne sont pas adaptées », explique Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé-Pierre.

Ce logement a besoin de travaux d’isolation et de rénovation. Ici, les conditions de (…) Lire la suite sur Francetv info

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit