La simulation sexuelle en question

Sex Toys, Massage, Femme, Sexualité

Quand l’orgasme ou le plaisir n’est pas au rendez-vous, certaines femmes simulent. Et leur partenaire n’y voit que du feu, persuadé être un amant hors pair. Or simuler n’est pas sans conséquence, pour les deux partenaires. Le point sur ce comportement, les motifs et les dangers avec l’essayiste Elisa Brune.

 

Camille gémit sans discontinuer avec un crescendo impressionnant, Juliette offre un spectacle corporel orgasmique unique, le visage de Sylvie se transforme sous le coup d’un plaisir intense… Le point commun entre ces trois femmes ? Elles simulent ! Chacune pour des raisons différentes, bien sûr… Reste que leur partenaire ne se pose pas la question de sa capacité à les faire jouir. Faire semblant est loin d’être un comportement anecdotique, même si heureusement, ce n’est pas la majorité. A la question posée par l’essayiste Elisa Brune* à plus de 400 femmes sur la simulation, les femmes répondent sans détours. Seules 40 % n’ont jamais simulé, alors que plus de 60 % avouent avoir fait semblant avec certains partenaires. Si on les interroge sur leur relation en cours, la situation s’améliore : 20 % simulent parfois, et 8 % toujours… Mais pourquoi simuler ? Quels en sont les motifs… et les dangers.

 

Le regard de l’autre prime

 

Les raisons de simuler sont multiples.  » C’est le souci de l’autre qui motive en partie ce comportement » explique Elisa Brune. Certaines le font pour faire plaisir à leur partenaire, le rassurer dans sa virilité, lui éviter de douter de ses performances… D’autres simulent pour préserver leur image.  » Qu’est-ce qu’il va penser de moi, si je ne prends pas mon pied ? » se (…)

Lire la suite de l’article sur Doctissimo.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit