Comment réguler un moral qui fait du yoyo ?

Tout le monde a parfois des petites baisses de moral et des coups de stress auxquels succèdent heureusement des moments de joie et de regain d’énergie. Mais quand les phases de hauts et de bas s’enchaînent sans cesse, c’est épuisant, pour soi-même et pour son entourage. Comment calmer le jeu ?

Fatigue, météo, hormones… De nombreux facteurs peuvent venir perturber l’humeur, mais tout le monde n’y est pas sensible. Certains restent quasi imperturbables, quoi qu’il arrive. D’autres voient leur moral fluctuer pour un oui ou pour un non. Cette cyclothymie peut être si envahissante qu’elle impacte les relations familiales, amicales, professionnelles… Mieux vaut alors en parler avec un médecin.

Il faut en effet distinguer une cyclothymie non pathologique, qui n’est ni plus ni moins que de l’hyperémotivité et peut se gérer via de nouvelles habitudes de vie, voire une thérapie. Et la cyclothymie pathologique, c’est-à-dire la bipolarité, qui nécessite une prise en charge globale pour limiter les facteurs de risque associés.

Un rythme de vie régulier

Pour réguler une cyclothymie non pathologique, il faut avant toute chose adopter un rythme de vie le plus régulier possible. Dormir et manger à peu près toujours aux mêmes heures participe en effet à l’équilibre psychique. L’activité physique est, elle aussi, un important facteur d’équilibre. Les disciplines telles que la natation, l’équitation, le yoga, les arts martiaux, le qi gong sont particulièrement recommandées.

Attention aux excitants tels que la cigarette, la caféine ou encore l’alcool. La prise de médicaments psychotropes sans avis médical doit aussi être bannie. A l’inverse, une supplémentation en oméga 3 peut avoir son intérêt. Destinationsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit