La câlinothérapie : un moment pour réhabiliter la tendresse

Experts ou novices, ils se sont animés par un besoin de tendresse, de contact physique, un désir de se reconnecter à leur corps. Qui ? Les adeptes de la câlinothérapie, qui se retrouvent le temps d’un moment privilégié de 3h15, pour vivre et partager un atelier câlin.

Stéphane et Magali, les deux animateurs de l’atelier câlin accueillent les participants, câlineurs experts et novices. Les habitués se reconnaissent, ils se retrouvent en s ‘embrassant chaleureusement, en se serrant dans les bras. Les novices semblent plus réservés, plus timides. Ils sourient doucement, esquivent un bonjour de loin.

Se câliner pour se reconnecter à son corps

Animés par la même intention, celle partager un moment de tendresse, de retrouver la confiance en en soi, en l’autre, de rétablir la simplicité des contacts humains, de revenir à notre essence, hommes et femmes partagent alors un espace non sexué. « Les participantes peuvent retrouver leur confiance en soi, elles ne jouent plus de leur séduction. Les hommes, eux, ne sont plus obligés d’être constamment dans la performance », explique Stéphane, animateur de l’atelier et thérapeute psychocorporel.

«Les ateliers câlins permettent de se reconnecter à son corps et à ses besoins. Ils aident à se respecter, à trouver la bonne distance entre les gens et à apprendre à dire oui ou non », explique Magali, animatrice des ateliers. « Je viens aux ateliers depuis 7 ans », explique Chloé, 54 ans. « Je vis une vie de couple difficile avec un mari dépressif et sans contact physique. Les ateliers m’ont permis de me réconcilier avec la tendresse masculine, d’être touchée, prise dans les bras ».

« Un gros besoin de tendresse m’a submergée alors que ma vie est plutôt riche et animée. J’ai alors fait le pas de m’inscrire à cet atelier plus finalement par curiosité que convaincue que j’allais en ressortir rechargée à bloc», explique Caroline, 45 ans, responsable RH dans le milieu associatif, qui découvre ce soir pour la première fois les ateliers. «Je prends tout ce qui est bon à prendre et je ne doutais pas que cela puisse être le cas ».

Donner et recevoir des câlins

Avant d’assister de les inscrire à l’atelier, les animateurs réalisent un entretien téléphonique avec (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit