Diabète : un pancréas artificiel pour améliorer la vie des malades

Samedi 14 novembre se tient la journée de lutte contre

le diabète. Hugo a neuf ans, il est diabétique de type 1 depuis cinq ans. Son pancréas ne produit plus d’insuline, nécessaire pour contrôler le taux de sucre dans son sang. Il doit contrôler ce taux 20 fois par jour. Un rythme très contraignant qui pourrait bientôt s’alléger. Au CHU de Montpellier (Hérault) le garçon teste un nouveau dispositif : un pancréas artificiel doté d’un capteur sous la peau qui mesure en permanence la glycémie. Le résultat est envoyé à un smartphone qui, au besoin, commande une pompe à insuline.

Diminuer les risques de complications

« Cela permet aussi le contrôle de la glycémie en moyenne; c’est à dire que les patients sont plus proches de la glycémie de quelqu’un qui n’est pas diabétique et donc on peut prédire que ces personnes auront moins de complications aux yeux, aux reins, au coeur, ce qui fait la gravité du diabète au long cours », explique le créateur de l’application, Éric Renard, chef du service d’endocrinologie. Hugo a testé le dispositif, il est enthousiaste, ses parents aussi. « Il a neuf ans, il a besoin qu’on ne soit pas derrière 24h/24, qu’on puisse lui parler d’autre chose que de sa maladie », souffle son père.

Retrouvez cet article sur Francetv info

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit