Diabète : l’importance de la prévention

Alors que samedi 14 novembre se tient la journée de lutte contre le diabète, France 2 reçoit Agnès Hartemann, chef de service de diabétologie à la Pitié-Salpêtrière. Tandis que le diabète de type 1 est une maladie auto-immune, « le diabète de type 2 qui est beaucoup plus fréquent est un diabète qui est lié actuellement à notre environnement, lié à la sédentarité, au surpoids ». Ainsi, un diabète de type 2 implique que le malade doit changer ses habitudes, alors qu’en moyenne les personnes diagnostiquées ont 65 ans. « D’un seul coup on va vous dire, ça y est, il va falloir bouger; (…) C’est un défi à relever. Il faut avoir d’un seul coup le désir de prendre soin de soi », précise Agnès Harteman.

Apprendre à s’alimenter

Ces personnes ne doivent pas se mettre au régime à proprement parler. « Aucun aliment n’est interdit définitivement, sinon ce n’est pas jouable, c’est plutôt apprendre à repérer comment on mange », poursuit la diabétologue. Le mieux est encore de ne pas être diabétique. Dans ce domaine, la prévention est primordiale. « Le signe d’alerte que vous pouvez avoir c’est quand vous commencez à stocker votre surpoids autour de la taille (…). Ces personnes-là doivent faire de la prévention, ça marche très bien la prévention », conclut-elle.

Retrouvez cet article sur Francetv info

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit