Psycho : la dépression, ça commence dans l’assiette

Déprime
Album : Déprime

1 image
Voir l'album
 D’après une récente étude espagnole, une alimentation méditerranéenne permettrait de diminuer les risques de dépression chez l’adulte.

La dépression n’est pas une maladie qu’il faut prendre à la légère : en France, elle toucherait environ 8 % des individus âgés de 15 à 75 ans, soit 3 millions de personnes.*

Les causes de cette pathologie (largement sous-estimée) sont nombreuses : elles peuvent être biologiques, psychologiques ou encore environnementales. Et d’après une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique BMC Medicine, l’alimentation aurait aussi un rôle à jouer.

Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs de l’Université de Las Palmas de Gran Canaria (Espagne) ont étudié le profil de 15 093 volontaires non dépressifs pendant une dizaine d’années. Verdict : au terme de l’expérience, les participants qui avaient adopté une alimentation dite « méditerranéenne » avaient consommé moins de médicaments anti-dépresseurs que les autres.

« Cette expérience nous a permis d’observer que les gens qui mangeaient régulièrement des fruits, des légumes, du poisson, un peu d’alcool et des oléagineux (qui sont sources de vitamines, de minéraux, d’oméga-3 et de « bonnes graisses ») étaient moins sujets à la dépression, explique Almudena Sanchez-Villegas, principale auteure de ces travaux. A l’inverse, les aliments riches en acides gras trans et saturés semblaient avoir un impact plus négatif sur la santé des volontaires. Cependant, des études restent nécessaires pour confirmer ces premiers résultats. »

On l’aura compris : pour garder le moral, il s’agit d’abord de ré-apprendre à manger équilibré… Tout est lié !

*étude réalisée en 2005 par l’Institut National de la Prévention et de l’Education pour la Santé (INPES).

Retrouvez cet article sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit