Cancer du poumon : l’immunothérapie, un traitement prometteur

L’immunothérapie, technique fondée sur la réaction du système immunitaire, est le principal sujet du grand congrès annuel de cancérologie, qui s’est ouvert hier à Chicago. Au programme, la présentation d’essais cliniques prometteurs pour les malades du cancer.

Du 29 mai au 2 juin 2015 a lieu la grande conférence américaine annuelle sur le cancer de l’American Society of Clinical Oncology (Asco), à Chicago. La manifestation réunit 30 000 spécialistes internationaux et près de 5 000 études en cinq jours.

Alors que les grands laboratoires présentent des molécules dernier cri aux mécanismes d’actions ultra-sophistiqués et à un coût souvent très élevé (des dizaines de milliers d’euros par malade), un traitement a retenu l’attention des médecins : l’immunothérapie.

Déjà remarquée lors des précédentes éditions de l’Asco, cette arme anti-cancer revient en force avec des résultats d’essais cliniques prometteurs à l’appui.

Immunothérapie : des effets supérieurs à ceux de la chimiothérapie

Selon les différentes conclusions, les effets thérapeutiques de l’immunothérapie seraient supérieurs à ceux des traitements conventionnels comme la chimiothérapie contre des cancers du foie, de la tête et du cou ainsi que contre la forme la plus courante de tumeur du poumon, dite non à petites cellules.

Le principe de l’immunothérapie : booster le système immunitaire (les lymphocytes) afin qu’il se défende plus efficacement face aux cellules tumorales. Initialement testé dans le cancer de la peau à un stade évolué, ce traitement a confirmé l’année dernière son intérêt avec les mélanomes dans une étude à grande échelle.

L’immunothérapie, efficace contre plusieurs types de cancers graves

« Le champ de l’immunothérapie ciblée devient de plus en plus emballant chaque année, a expliqué hier Lynn Schuchter, une spécialiste de l’Asco.

Les immunothérapies ne seront plus vues seulement comme des percées contre le mélanome, mais efficaces contre d’autres cancers pour lesquels quasiment aucune autre thérapie ne marche ».

L’immunothérapie promet un taux de survie de plus de 30 %, voire le double

Parmi les essais cliniques présentés le 29 mai, un d’entre eux paraît très prometteur. Une (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit