Le sirop contre la toux, une nouvelle drogue chez les adolescents ?

Une nouvelle drogue artisanale et peu coûteuse semble séduire les adolescents : du sirop contre la toux marié parfois à de l’alcool et à de la drogue. L’Ordre des pharmaciens s’inquiète.

L’année dernière, l’ANSM (Agence nationale du médicament) appelait les professionnels de santé à être vigilants lors de la délivrance de sirop contre la toux contenant des opiacés car certains adolescents et jeunes adultes les utilisaient pour s’enivrer.

Purple drank : mélange de sirop et de soda pour planer

Aujourd’hui, la mode est aux cocktails à base de sirops (appelés purple drank, ou cocktail violet, en français) et ce phénomène inquiète les pharmaciens car les effets de ces médicaments peuvent être graves.

Le principe : utiliser des sirops antitussifs contenant soit de la codéine qui déstresse et désinhibe, soit de la destrométhorphane (DXM) qui a des priorités hallucinogènes quand il est pris à grande dose. Les jeunes les mélangent pour « planer » avec des médicaments anti-allergiques, du soda et des glaçons. Parfois, alcool et cannabis sont également de la partie pour décupler les effets.

Cette nouvelle tendance a été lancée par des rappeurs américains. A forte dose, ces boissons diminuent le stress, provoquent une euphorie et donnent des hallucinations.

Des cas d’hospitalisation rapportés depuis 2014

Si plusieurs cas d’hospitalisation ont été rapportés depuis le début de l’année 2014, cette pratique semble peu répandue en France pour l’instant. Toutefois, l’Ordre national des pharmaciens vient de transmettre des consignes aux officines si elles constatent que des adolescents viennent acheter des grandes quantités de sirop alors qu’ils semblent en bonne santé.

« Le plus souvent, ce sont des jeunes âgés de 16 à 20 ans, explique Martial Fraysse, président du conseil régional d’Ile-de-France de l’Ordre des pharmaciens. Lorsque je demande de décrire les symptômes pour en avoir le cœur net et que j’ai face à moi un jeune qui s’évertue à essayer de tousser, je ne suis pas dupe. »

Purple drank : des effets secondaires graves

Les effets indésirables, comme les vomissements, les convulsions, une forte (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit