Jeux vidéo : attention à ne pas dépasser 3 heures par jour

Selon une récente étude britannique, ce n’est pas la nature du jeu vidéo qui provoque des troubles du comportement, mais bien le temps que l’enfant passe dessus.

Call of Duty, GTA, Battlefield… Les jeux vidéo violents ne manquent pas. Et si, en théorie, ils sont réservés à un public averti (selon les recommandations des fameux « PEGI »), les enfants ne manquent jamais une occasion de s’y essayer… au grand désespoir de leurs parents.

Pourtant, selon une récente étude britannique publiée dans la revue scientifique Psychology of Popular Media Culture ce n’est pas tant la nature du jeu qui compte, mais bien le temps que l’enfant passe dessus. Ainsi, les comportements violents, le décrochage scolaire et l’hyperactivité seraient davantage dus à un temps de jeu excessif qu’à un jeu en particulier.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’Université d’Oxford (Grande-Bretagne) ont analysé les profils de 200 enfants âgés de 12 à 13 ans. Verdict : ceux qui jouaient plus de 3 heures par jour présentaient plus de troubles du comportement que les autres, peu importe le jeu.

Une heure par jour, c’est suffisant

« Bien sûr, les facteurs environnementaux ont également un impact sur le comportement de l’enfant, explique le Dr Andy Przybylski, principal auteur de l’étude. Mais au vu des résultats, nous ne pouvons que conseiller aux parents de garder un œil sur le temps de jeu de leurs enfants, notamment grâce aux dispositifs de contrôle parental. »

Que les parents se rassurent : les jeux vidéo peuvent aussi être bons pour le développement de l’enfant. Ainsi, les chercheurs ont révélé qu’une heure de jeu par jour pouvait contribuer à développer certaines facultés (repérage dans l’espace, sens de l’observation…). De plus, les jeux « en ligne » contribueraient au développement de certaines capacités sociales. « Il ne s’agit pas de diaboliser les jeux vidéo, ajoute le Dr Andy Przybylski. Simplement d’encadrer leur utilisation. »

À lire : les jeux de stratégie augmentent la réactivité.

Et aussi : dyslexie, des jeux vidéo pour améliorer l’attention des enfants. Lire la suite sur Topsanté

 


Répondre

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit