Une appli qui détermine si vos relations sont toxiques

Si vous avez du mal à faire le tri dans vos relations, fiez-vous à votre smartphone : une nouvelle appli propose de gérer vos relations sociales à partir d’algorithmes.

Parfois on s’entoure de personnes dont la seule présence engendre une poussée de stress et de sensations désagréables. Ces relations toxiques peuvent maintenant être balayées d’un simple coup de smartphone magique. Le secret tient en une application au nom imprononçable : « pplkpr ».

Un coach relationnel

Comment ça marche ? Le système quantifie la valeur des fréquentations de l’utilisateur à partir d’un flux de données enregistrées. En fonction des résultats, l’appli envoie directement des messages pour caler un rendez-vous dans votre agenda avec une de vos relations ou à l’inverse s’en séparer en bloquant son contact (en espérant que ce ne soit pas votre patron).

« pplkpr » s’appuie sur plusieurs données biométriques comme le rythme cardiaque, enregistré par un bracelet relié à l’appli. Si le cœur se met à battre trop vite en raison d’un état de stress face à une personne de son entourage, l’application va évaluer, à partir des données renseignées par l’utilisateur sur les personnes, si cette fréquentation est toxique ou non. De ce calcul automatique, vous êtes censé vous épargner toute relation nuisible et passer plus de temps avec certaines personnes qui vous font du bien…

Un symbole pour frapper les consciences

En réalité, si l’application a vraiment été mise au point, elle doit être prise au second degré. Les concepteurs Lauren McCarthy et Kyle McDonald, des artistes américains ont volontairement cherché à verser dans la provocation en imaginant cette appli (qui existe réellement) « purificatrice » de relations. Elle participe d’un projet qui vise davantage à interpeller le grand public sur le danger lié à la collecte numérique des données personnelles. « Nous sommes tous les deux très critiques envers ce mouvement de quantification qui collecte absolument tout et semble très utopiste et naïf quant à l’utilisation des données numériques », explique l’un des inventeurs. Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit