À Orléans, une nuit en cellule de dégrisement va coûter cher

Les fêtes de fin d’année seront-elles plus calmes à Orléans ? À partir du 31 décembre, à minuit, toute personne transférée en cellule de dégrisement devra s’acquitter d’une facture de 120 euros.
La mairie ne veut plus assumer seule le coût du transport dans ces cellules. « On considère que ce n’est pas aux Orléanais, via leurs impôts, de supporter le coût de la prise en charge de gens qui sont vraiment en état d’ivresse manifeste », lance le maire UMP de la ville, Serge Grouard.
30% de notre travail

À Orléans, chaque année, près de 300 personnes ivres sont amenées par la police municipale en cellule de dégrisement. La police municipale tape du poing sur la table. « C’est environ 30% de notre travail. Ça nous immobilise un véhicule voire deux véhicules plusieurs heures », précise un agent de police. Coût pour la mairie ? 40 000 euros.

Retrouvez cet article sur Francetv info

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit