Obésité rime avec infertilité

Les femmes en surpoids ou obèses présentent davantage de difficultés à concevoir que les autres, y compris dans le cadre d’une procréation médicale assistée (PMA). C’est en effet ce que confirment des médecins espagnols de la clinique IVI, centrée sur la prise en charge de l’infertilité.

Les scientifiques de l’Institut Valencien de l’Infertilité (IVI) ont analysé plus de 2 650 cycles de dons d’ovocytes. Ils montrent que le taux d’implantation chez les femmes de poids normal était de 34,9% contre 29% chez les obèses. Quant au taux de grossesse, il passe de 60% chez ces dernières à 49,2% chez celles en surcharge pondérale. Celui des fausses-couches lui, bondit respectivement de 14,8% à 18,3%.

Selon les auteurs, l’excès de poids affecte non seulement la qualité des ovaires et des ovules mais aussi celle de l’endomètre. Autant de facteurs qui contribuent à augmenter la fréquence des troubles du cycle. Ils évoquent aussi un risque plus élevé de fausse-couche et de « complications morbides » lorsqu’une grossesse est entamée.

En octobre 2013 en France, la Haute- Autorité de Santé (HAS) a rappelé que la consultation pré-conceptionnelle revêtait un intérêt tout particulier pour les femmes qui souffrent d’obésité. Au cas par cas, des mesures hygiéno-diététiques peuvent y être proposées pour encourager la perte de poids. Dans l’idéal, une femme présentant un IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2 ne devrait pas prendre plus de 7 kg.

Destination Santé

 


Répondre

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit