L’éducation thérapeutique, un gadget ?

Le terme n’est pas idéal car il renvoie à la notion de leçon que ferait le médecin sur la maladie. Alors que l’éducation thérapeutique, ce n’est pas du tout ça. Déjà parce que ce sont souvent des patients atteints de la maladie qui s’en occupent. Ils se sont formés à partager leur expérience, pas à raconter leur vie ! Ensuite parce qu’il s’agit de mettre en place une double collaboration : entre le patient et le médecin d’une part, entre le patient et sa maladie, d’autre part. L’objectif étant d’améliorer la qualité de vie de celui-ci, en tenant compte de ses besoins, de ses contraintes, de ses préférences. Le patient apprend à s’observer de façon constructive, à se faire confiance dans la gestion de son traitement afin de profiter au mieux de ses possibilités, voire même de les faire progresser. Dans une table ronde consacrée à ce sujet, j’ai entendu des médecins qui s’étaient ouvert à « l’aventure » dire apprendre de leurs patients. Et là, je dis bravo ! Diabète, maladie de Crohn, cancers traités à domicile font partie des maladies concernées par cette approche encore timide, peu financée, mais utile. Pour en savoir plus, vous pouvez vous tourner vers cet aide-mémoire* qui fait le point sur les initiatives actuelles dans ce domaine.

*L’éducation thérapeutique du patient, par Laurence Mauduit, Editions Dunod,

Retrouvez cet article sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit