Le café réduirait les effets secondaires de l’obésité

Le café permettrait de réduire les effets néfastes de l’obésité sur les souris, selon une nouvelle étude scientifique américaine. Une découverte encourageante qui pourrait peut-être permettre de limiter l’apparition du diabète et de maladies cardiovasculaires chez les personnes obèses. L’acide chlorogénique présent en haute concentration du café aurait des vertus intéressantes pour les personnes obèses. Il réduirait la résistance à l’insuline et limiterait l’accumulation de la graisse dans le foie, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue scientifique Pharmaceutical Research.

Les chercheurs du département de pharmacie de l’Université de Géorgie ont réalisé une nouvelle expérience scientifique sur des souris pour évaluer l’effet préventif et thérapeutique de l’acide chlorogénique sur la résistance à l’insuline et l’accumulation de matière grasse dans le foie des obèses.

«Des études antérieures ont montré que la consommation de café pouvait réduire le risque de maladies chroniques comme le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires», a déclaré Yongjie Ma, le principal auteur de l’étude et chercheur associé à l’Université de Géorgie. «Notre étude élargit cette recherche en examinant les avantages liés à ce composé spécifique, qui se trouve en abondance dans le café, mais aussi dans d’autres fruits et légumes comme les pommes, les poires, les tomates, l’artichaut, la pomme de terre et les bleuets ».

Pendant 15 semaines, ils ont soumis les rongeurs à un régime riche en matières grasse et à une supplémentation en acide chlorogénique. Puis les scientifiques ont mesuré, leur poids, leur taux de glucose dans le sang, l’insuline et la concentration de lipides dans le foie .

Les chercheurs ont montré grâce à cette expérience que l’acide chlorogénique, un antioxydant fortement concentré dans le café est aussi présent dans certains fruits et légumes a réduit la résistance à l’insuline et limité la concentration de graisses dans le foie.

En plus d’être un antioxydant, ce composé agit comme anti-inflammatoire. « Certaines recherches suggèrent que l’inflammation chronique liée à l’obésité, peut provoquer le diabète, des maladies cardiaques et le syndrome métabolique (l’ensemble des signes physiologiques : faible taux de « bon » cholestérol, obésité, accumulation de graisse sur le ventre, hypertension artérielle, troubles de la glycémie, taux élevé de triglycérides). Si l’acide chlorogénique peut réduire l’inflammation, il peut aussi compenser les effets secondaires (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit