Un petit-déjeuner riche en protéines permet au cerveau de contrôler la faim

Prendre un petit-déjeuner riche en protéines permet de limiter les envies de sucrés et de gras au cours de la journée, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Nutrition Journal.

Le petit déjeuner serait un repas essentiel pour réguler la faim, selon une nouvelle étude scientifique américaine. Le sauter réduit la quantité de dopamine, l’hormone produite par le cerveau qui sert à contrôler la faim, donc à limiter les grignotages.

Le petit-déjeuner est un repas souvent au cœur des débats nutritionnels. Les études s’enchainent sur le sujet qui affirment et infirment qu’il est essentiel de le prendre pour limiter la prise de poids. Cette nouvelle enquête révèle, elle, que ce repas joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement de la libération de la dopamine, l’hormone qui régule la faim.

Les chercheurs de l’Université du Missouri ont réalisé une étude sur des jeunes femmes âgées de 19 ans pour comprendre et analyser les comportements alimentaires et la tendance à se suralimenter en aliments sucrés et riches en matières grasses.

Ils ont calculé le niveau de dopamine des participantes en mesurant l’acide homovanillique (HVA), le principal composant de la dopamine et comparé ce taux avec la prise de petit déjeuner ou pas.

Prendre un petit-déjeuner équilibré, riche en protéines et de bonne qualité nutritionnelle est important, car cela permet de limiter les envies de sucrés au cours de la journée, donc de réduire les grignotages.

«Notre recherche a montré ce que les personnes ressentent une baisse spectaculaire de fringales pour des aliments sucrés et gras quand elles prennent un petit déjeuner », explique Heather Leidy, professeur spécialisé dans la régulation de l’appétit à l’Université du Missouri et un co-auteur de l’étude. « Le petit-déjeuner produit cet effet, quand il est riche en protéines. En revanche, quand le ce repas est sauté, les petits creux se multiplient au cours de la journée ».

Mieux répartir les protéines au cours des repas

« Les Américains, comme les Français consomment suffisamment de protéines, mais finalement trop peu au petit-déjeuner et beaucoup trop au diner» explique Heather Leidy. Alors (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit