Augmenter le prix des cigarettes pour réduire la consommation… d’alcool

Boire et fumer apparaissent comme deux comportements intimement liés. Les fumeurs étant plus enclins à se servir un petit verre lorsqu’ils grillent une cigarette. Une étude américaine vient ainsi de montrer qu’en augmentant le prix du tabac, il était possible de réduire la consommation de bière et de spiritueux par habitant… mais pas celle de vin.

« Chez certains fumeurs, la consommation d’alcool déclenche immanquablement l’envie d’allumer une cigarette » lance Melissa J. Krauss de l’Université de Washington. « Un besoin qu’ils n’éprouvent que lorsqu’ils boivent ». Un avis partagé par sa collègue Kelly Young-Wolff pour qui « les fumeurs boivent plus fréquemment et plus abondamment que les non-fumeurs… »

Krauss et ses collègues se sont intéressés aux taxes sur le tabac de différents Etats américains. Le Missouri par exemple qui apparaît comme l’un des Etats les plus libertaires en matière de politique tarifaire compte 50% de fumeurs de plus que l’Etat de New York où le prix des cigarettes est plus élevé.

Les scientifiques ont donc analysé la consommation d’alcool par habitant de 1980 à 2009 en fonction du prix du paquet de cigarettes. Résultat, plus ce dernier était important, plus la consommation de bières et de spiritueux diminuait. « Notre travail suggère qu’une augmentation de 20% du prix des cigarettes entraînerait une baisse de 2% de la consommation de bière par habitant. »

Une conclusion qui n’a toutefois pas été retrouvée chez les amateurs de vin. Une raison à cela ? Pour Melissa J. Krauss, « ces buveurs ont, en règle générale, des habitudes de vie plus saines et un meilleur niveau d’éducation. »

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit