Alcool : un Français sur 4 boit au travail

Selon l’Institut de recherche scientifique sur les boissons, un quart des Français déclare consommer des boissons alcoolisées sur son lieu de travail. En particulier les jeunes de 25 à 34 ans.

Fêter un départ à la retraite, une naissance, un anniversaire : le nombre d’occasion de boire avec les collègues sur le lieu de travail ne manquent pas. Et pour près d’un Français sur quatre (24%), pas question de célébrer sans boissons alcoolisées. Pour 1% d’entre eux, c’est souvent, pour 5% de temps en temps et pour 18% rarement.

Ces chiffres ont été dévoilés dans la dernière étude de l’Observatoire Ireb (Institut de recherches scientifiques sur les boissons). L’étude révèle également que les jeunes de 25 à 34 ans sont eux qui boivent le plus sur le lieu de travail, en particulier les hommes (34% pour les hommes de cette tranche d’âge et 28% pour les femmes).

Pas d’alcool pour le déjeuner

Plus de 7 personnes interrogées sur 10 participent à des pots au travail, sans préciser s’ils consomment des boissons alcoolisées ou non. Près de la moitié participe à trois pots par an maximum, et 26% à quatre pots et plus.

En revanche, la consommation d’alcool au déjeuner n’est pas répandue. Seules 7% des personnes interrogées par l’Ireb déclarent boire de l’alcool à l’heure du déjeuner les jours où ils travaillent. Une consommation plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Aujourd’hui le Code du travail prévoit qu’aucune boisson alcoolisée n’est autorisée sur le lieu de travail mais tolère le vin, la bière, le cidre et le poiré (Code du travail, art. R. 4228-20). Toutefois, l’employeur peut réglementer l’introduction de l’alcool dans son entreprise si sa consommation est « susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé physique et mentale des travailleurs ». Il est également interdit de laisser séjourner des personnes en état d’ivresse dans l’entreprise. Le non respect de cette interdiction est puni d’une amende de 3750 euros. En cas de récidive, l’employeur encourt une peine d’emprisonnement d’un an et une amende de 9000 euros. L’employeur (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit