Sida : une campagne de dépistage pour la rentrée

L’association de lutte contre le sida, AIDES, organise du 15 septembre au 11 octobre partout en Ile-de-France un mois du dépistage de la maladie. Le message de leur campagne est clair « Si tu ne viens pas au dépistage, le dépistage viendra à toi ! »

Du 15 septembre au 11 octobre, les militants de AIDES vont investir les gares, les lieux de rencontre, les foyers et les commerces pour proposer des Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD) à la population la plus touchée par la maladie et souvent la moins bien dépistée.

Une simple goutte de sang pour vous dépister

Les bénévoles et militants de l’association prélèveront une simple goutte de sang dans le doigt des personnes volontaires pour la mettre en contact avec une solution réactive qui vérifie la présence ou non du virus. Grâce à ce test rapide d’orientation au diagnostic (TROD), 15 à 30 minutes suffisent pour établir un diagnostic fiable de la maladie. Lors de ce dépistage, les personnes ne se retrouveront pas seules devant les résultats. Ils seront accompagnés et orientés. En effet, même si ce test rapide est fiable, il devra être confirmé par une analyse supplémentaire en laboratoire. La simplicité de ce test permet de réaliser des dépistages fiables hors des structures médicales spécialisées et de toucher une population à risque ou éloignée des établissements de santé.

En 2013, cette opération avait permis de réaliser 42 000 tests et de constater que 30% des personnes approchées n’avait jamais été dépistées auparavant.

Le SIDA en France

Chaque année, plus de 6 000 nouvelles infections au VIH sont découvertes en France. Les personnes sont contaminées majoritairement par voie sexuelle. L’Institut National de veille sanitaire (INVS) estime que 30.000 à 40.000 personnes porteuses du VIH l’ignorent. Or le dépistage précoce de l’infection au VIH permet au malade de bénéficier d’une prise en charge médicale rapide et efficace qui augmente son espérance et sa qualité de vie. « Ces personnes seraient à elles seules responsables de 60 % des nouvelles contaminations, soit près de 3 600 par an »selon Bruno Spire, président de Aides. «Se faire dépister c’est donc se sauver la vie, mais aussi sauver celle des autres. »

La liste (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit