Cannabis : des tests salivaires au volant expérimentés

Alors que la prise de stupéfiants a été mise en cause dans 21% des accidents mortels en 2013,le délégué interministériel à la Sécurité routière annonce l’expérimentation de tests salivaires pour dépister le cannabis sur les conducteurs.

La drogue au volant tue comme l’alcool. Dans 4 % des cas, l’usage de stupéfiants tels que le cannabis est la cause principale de l’accident. En améliorant le dépistage chez les conducteurs, on pourrait sauver des vies. C’est en tout cas le credo porté par le délégué interministériel à la Sécurité routière Jean-Robert Lopez, qui plaide pour un deuxième test salivaire de dépistage au volant. Son idée va être expérimentée dans plusieurs départements à partir de cet automne, assure-t-il dans une interview donné au quotidien le Progrès.

Le principe ? Simplifier et accélérer le dépistage des drogues chez les conducteurs en remplaçant la prise de sang actuelle, utilisée pour confirmer le premier test salivaire, par un deuxième test salivaire. Une solution moins coûteuse et chronophage pour les autorités, comme l’explique Jean-Robert Lopez : « Au lieu d’aller en milieu hospitalier pour une analyse sanguine, les forces de l’ordre feront un deuxième prélèvement salivaire. Il sera envoyé dans un laboratoire pour confirmer d’une façon incontestable la prise d’une substance illicite ». Le test, présenté sous forme de bâtonnet, devrait permettre de renforcer les dépistages sur la route. Lire la suite Top santé

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit