L’épidémie de sida en perte de vitesse

Depuis le pic de 2005, le nombre de décès liés au VIH dans le monde diminue chaque année, selon le dernier rapport de l’Onusida. Des données encourageantes, même si d’importantes disparités régionales se dessinent. L’Express fait le point, alors que s’ouvre ce dimanche la 20e conférence internationale sur le sida à Melbourne.

« Mettre fin à l’épidémie de sida est possible. » Ce n’est pas un illuminé ou un incorrigible optimiste qui l’affirme mais Michel Sibidé, le directeur exécutif de l’Onusida. « Si nous accélérons l’ensemble de la mise à niveau en matière de VIH d’ici à 2020, nous serons sur la bonne voie pour mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030″, a-t-il précisé à l’occasion de la présentation mercredi d’un rapport annuel des experts de l’ONU.

Les données publiées quelques jours avant de l’ouverture de la 20e conférence mondiale sur le sida à Melbourne ce dimanche sont en effet encourageantes: depuis 2005, année noire en terme de mortalité, le nombre de décès liés au VIH baisse de 100 000 chaque année. En 2013, ce chiffre a doublé.

Le nombre de nouvelles infections continue d’augmenter au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Le nombre de nouvelles contaminations a lui aussi diminué: – 4,5% en un an au niveau mondial, avec d’importantes disparités régionales. L’Afrique subsaharienne, qui reste la région la plus touchée par l’épidémie, a enregistré une chute de 33% du nombre de (…) Lire la suite sur lexpress.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit