Calculez votre espérance de vie… et faites vous peur si vous cumulez les comportements qui la plombent

Une étude de l’université de Zurich en Suisse propose aux personnes de 75 ans de calculer leurs chances de vivre une autre décennie en fonction de leur mode de vie. Les facteurs ( cigarette, alimentation, alcool…) n’ont pas les mêmes conséquences sur cette probabilité.

Atlantico : Une étude de scientifiques de l’université de Zurich en Suisse propose aux personnes âgées de 75 ans de calculer leur pourcentage de chances de vivre une autre décennie en fonction de leur mode de vie. La cigarette serait le premier facteur de risque de mortalité ; les fumeurs ont 57% de risques de plus de mourir prématurément que les non-fumeurs. Les autres risques (alcool, absence de pratique sportive, mauvaise alimentation) représentent chacun 15% de risques de mort prématurée. Est-ce avéré ? Pourquoi la cigarette est-elle plus néfaste que les autres facteurs ?  lire la suite


Archive pour 18 juillet, 2014

L’épidémie de sida en perte de vitesse

Depuis le pic de 2005, le nombre de décès liés au VIH dans le monde diminue chaque année, selon le dernier rapport de l’Onusida. Des données encourageantes, même si d’importantes disparités régionales se dessinent. L’Express fait le point, alors que s’ouvre ce dimanche la 20e conférence internationale sur le sida à Melbourne.

« Mettre fin à l’épidémie de sida est possible. » Ce n’est pas un illuminé ou un incorrigible optimiste qui l’affirme mais Michel Sibidé, le directeur exécutif de l’Onusida. « Si nous accélérons l’ensemble de la mise à niveau en matière de VIH d’ici à 2020, nous serons sur la bonne voie pour mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030″, a-t-il précisé à l’occasion de la présentation mercredi d’un rapport annuel des experts de l’ONU. (suite…)

Sida : l’épidémie en recul en 2013

Le virus du Sida a fait 1.5 million de morts en 2013. Le taux de mortalité a connu une baisse de 11.3% en un an.

Une baisse encourageante. L’ONUSIDA, l’agence des Nations unies spécialisée dans la maladie se réjouit d’avoir enregistré un recul des victimes mortelles de l’épidémie de Sida sur l’année 2013. C’est la plus forte réduction enregistrée depuis 2005. Alors que l’on comptait 100 000 morts de moins chaque année depuis cette date, on passe désormais le cap des 200 000 victimes en moins. Un progrès non négligeable qui pourrait bien annoncer la fin de ce fléau mondial. Selon le directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sibidé, la fin de l’épidémie serait « possible » d’ici une quinzaine d’années. (suite…)

Sida : les trois conditions pour que l’épidémie s’arrête d’ici à 2030

« Mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030, c’est possible. » Les mots de Michel Sidibé, directeur exécutif d’Onusida, lancent non seulement un objectif pour les différents acteurs de la lutte contre le virus, mais aussi un immense espoir.

Mais que veut précisément dire mettre fin à l’épidémie ? « On ne parle évidemment pas de ne plus du tout avoir de sida. Il y aura toujours des porteurs du virus », explique Christian Andreo, directeur de la communication de l’association Aides. Techniquement, vaincre l’épidémie signifie « réduire drastiquement à la fois le nombre de décès et le nombre de nouvelles contaminations ». Pour cela, il est primordial d’améliorer le dépistage chez les populations à risques. Francetv info analyse l’état d’avancement de ces trois chantiers. (suite…)

Alcoolisme : bientôt un médicament pour le traiter

Les effets néfastes de l’alcool ont été maitrisés par des scientifiques américains qui ont rendu des vers de terre ultra tolérants à l’éthanol.

Les chercheurs de l’université du Texas ont réussi à créer un ver totalement insensible à l’alcool, selon les résultats d’une étude publiée dans le Journal of Neuroscience. Ils ont modifié la constitution génétique du Caenorhabditis elegans, ce qui les a protégés des effets toxiques de l’alcool.

Les scientifiques ont réalisé une mutation génétique sur des vers qui ont ensuite pris un bain d’alcool. Aucun des lombrics n’a été ivre. (suite…)

Facebook : attention aux photos de profil trop sexy

Une photo de profil trop sexy provoque des réactions surprenantes, selon une étude scientifique américaine. Elle suscite majoritairement une forme d’animosité.

Elizabeth Daniels, professeur de psychologie spécialisée dans l’étude de l’effet des médias sur l’image corporelle des femmes à l’Oregon State University a voulu comprendre l’impact des photos de profil de réseaux sociaux sur les individus.

Pour réaliser son étude, la psychologue a créé deux profils Facebook pour une jeune fille de 20 ans, Amanda Johnson. Dans les deux versions, Amanda aimait Lady Gaga, des livres tels que « Twilight », et des films comme « The Notebook ».

La seule différence entre les deux était la photo de profil. Sur la photo sexy, « Amanda » est vêtue d’une robe rouge décolletée avec une fente sur une jambe à mi-cuisse et un porte-jarretelles visible. Sur la photo non-sexy, elle porte un jean, une chemise à manches courtes et un foulard drapé autour de son cou, couvrant sa poitrine. (suite…)

On sait comment la marijuana réduit les tumeurs cancéreuses

Une nouvelle étude américaine permet d’expliquer certains des effets bien connus, mais encore mal compris, des dérivés de la marijuana sur la croissance des tumeurs cancéreuses.

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques découvrent que la marijuana, et plus particulièrement le THC, un des nombreux cannabinoïdes présents dans la marijuana, a des effets sur le cancer. Mais une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Biological chemistry, révèle comment ce composant actif de la marijuana a des effets sur les tumeurs cancéreuses. (suite…)

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit