En 10 ans, le nombre de fumeurs de chicha a explosé

Aux Etats-Unis et depuis 10 ans, l’usage de la chicha s’est banalisé auprès des adolescents. Pour plus de la moitié d’entre eux, elle représente beaucoup moins de risques pour la santé que la cigarette.

Alors que depuis dix ans la consommation de tabac a régressé de 33% aux Etats-Unis chez les adolescents, l’usage du narguile lui, a pris le dessus. C’est la conclusion de l’étude à paraître dans le numéro d’Août de la revue Pediatrics.

Plus précisément, le nombre de fumeurs de pipes à eau, aux parfums doux et sucrés, a explosé de 123%. Sur 5540 adolescents interrogés aux Etats-Unis, un sur cinq répondait avoir fumé la chicha au moins une fois au cours des douze derniers mois.

L’an dernier, un rapport du centre de prévention américain des maladies, le Centre of Disease prevention and control, indiquait que 58% des adolescents américains estimaient que la chicha représentait moins de risques pour leur santé que la cigarette. Un chiffre inquiétant lorsque l’on sait que les spécialistes s’accordent tous pour dire que la chicha aurait des conséquences bien plus néfastes sur la santé (carcinome bronchique, cancer du poumon, de la bouche, de la vessie). Les bouffées plus longues, feraient notamment absorber plus de produits toxiques.

Des jeunes citadins et issus de catégories socio-professionnelle favorisées

Les chercheurs ont constaté que l’usage de chicha était plus répandu en ville qu’à la campagne et concernait des adolescents issus de catégories socio-professionnelle favorisées. L’étude met aussi en évidence que des ados ayant déjà consommé de l’alcool et de la marijuana sont plus enclins à fumer la chicha. Véritable tradition dans les pays du Maghreb, les chercheurs observent que la consommation de chicha des ados américains s’apparente à un rituel, à une activité sociale.

En France, depuis le 01er Janvier 2007 et l’interdiction de fumer dans les lieux publics, les bars à chicha sont interdits. Beaucoup tentent de contourner la loi en s’érigeant en association culturelle, mais en 2012, un gérant de bar à chicha a été condamné par la cour d’appel de Dijon pour infraction à la loi anti-tabac. La commercialisation (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit