Dépression : va-t-on la soigner avec la kétamine ?

Une étude américaine montre que l’usage de ce produit anesthésiant pourrait soigner les troubles liés à la dépression chez plus de 6 malades sur 10.

Le chlorhydrate de kétamine est un produit utilisé en France en anesthésie humaine et vétérinaire. A certaines doses, qui sont variables selon les individus, elle a des effets hallucinogènes, ce qui fait que ce produit est parfois utilisé de façon illicite, notamment chez les consommateurs de cocaïne. Mais une nouvelle étude américaine, menée conjointement par le Collège de médecine de Houston, au Texas, et l’Ecole de médecine du Mont Sinaï, à New-York, a trouvé un nouvel usage médical à ce produit anesthésiant. En effet, selon cette étude, administrer une faible dose de kétamine aux personnes souffrant de dépression, permettrait de soigner ce trouble chez près de 6% d’entre elles. Mieux : alors que la plupart des antidépresseurs ne commencent à faire effet qu’au bout de 4 à 6 semaines, la kétamine permettrait aux personnes dépressives d’aller mieux en 24 heures !

« Cette étude a été menée auprès de 73 patients. Les deux tiers d’entre eux ont reçu par intraveineuse une faible dose de kétamine. Le tiers restant a reçu une dose de midazolam, un autre produit anesthésiant. En fait, c’est la première fois qu’un autre produit anesthésiant est utilisé en comparaison avec la kétamine. Et nous nous sommes rendu compte que la kétamine avait un effet antidépresseur extrêmement rapide chez près de 64% des personnes. Cet effet persiste pendant au moins 7 jours chez tous les patients et commence à décroître à partir du 7e jour. Mais un petit nombre de patients n’a pas ressenti de nouvelles atteintes de la dépression pendant au moins quatre semaines », explique le Dr Sanjay Mattew, qui a dirigé l’étude.

Selon les chercheurs, la kétamine réduit les effets de la dépression en ayant une influence sur le glutamate, le neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux central.

« Le seul problème est que la kétamine a des effets secondaires connus : un sentiment de flottement, une altération de la notion du temps et parfois des troubles de la vision », ajoute le Dr (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit