Comment le sexe peut permettre de surmonter un handicap

Comment se « relève-t-on » d’un accident qui vous fait chuter d’un peuplier à l’âge de quinze ans et vous condamne à passer le restant de vos jours sur une chaise ? Extrait de « Chacun porte en soi une force insoupçonnée » (1/2).

Je jouissais à Beau-Séjour du statut de benjamin et de chouchou. Il y avait à mon égard une attitude enveloppante de la part du personnel soignant. Je pouvais réclamer des bisous aux infirmières qui me les accordaient sans y voir d’équivoque et j’en abusais. La relation à la femme se poursuivait par le biais de l’attention très maternante dont j’étais l’objet.

Certaines de ces infirmières m’excitaient plus que d’autres et je redoublais d’efforts pour les attirer vers moi sous un prétexte ou un autre. Par chance pour moi, l’hôpital était un monde très féminin. Pendant la première période de mon hospitalisation, j’avais pu compter sur les soins d’une kiné particulièrement ravissante – elle ressemblait à Romy Schneider. Elle venait régulièrement mobiliser mes jambes pour éviter les ankyloses et se montrait toujours affectueuse. J’étais éperdument amoureux. Elle était châtain clair, avec une peau de pêche irrésistible, des yeux bleus. Comment dans ces conditions imaginer me plaindre de mon sort ? Cette ravissante créature fut remplacée par une grande femme rousse, pleine de taches de rousseur et aussi rude que la précédente était attentionnée et gracieuse dans ses gestes. Quand elle me disait : « Mein Schatz ! » (« Mon trésor ! »), j’étais terrorisé à l’idée qu’elle n’en profite pour me donner un baiser, ne la trouvant pas du tout à mon goût.

L’art de séduire pouvait ainsi se retourner contre soi ! Bien que rien de ces marques d’attention n’excédât le cadre de l’affection et du soin, elles étaient pour moi le prétexte à fantasmer à partir de toutes ces situations de proximité en attendant le jour où je pourrais passer aux choses sérieuses. Les choses sérieuses paraissaient cependant reportées à des échéances lointaines, peut-être aux calendes (…)lire la suite sur Atlantico

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit