Du LSD contre l’alcoolisme !

Le chercheur norvégien Paal-Oerjan Johansen affirme qu’une simple dose de LSD contribue pendant « au moins six mois » à réduire les risques de rechute.

Le LSD peut être un outil efficace dans la lutte contre l’alcoolisme, a affirmé jeudi un scientifique norvégien qui ambitionne d’ouvrir à Oslo une clinique offrant des traitements à base de substances hallucinogènes. « Des études montrent que le LSD lire la suite


Archive pour 23 août, 2013

Sida : l’intérêt d’un traitement précoce chez les enfants

Des chercheurs sud-africains sont en mesure d’affirmer qu’un traitement temporaire précoce des enfants séropositifs permet de retarder l’instauration et la progression de la maladie.

« Fin 2012, on estimait à plus de 9.7 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH, dont 630 000 enfants », déclare l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son dernier bulletin sur la maladie, mis à jour en juin 2013. Afin de lutter contre ce fléau qui touche tant de nourrissons, des chercheurs sud-africains ont analysé les effets d’un traitement temporaire précoce. (suite…)

Traitement de l’alcoolisme: un chercheur norvégien plaide pour le LSD

Le scientifique compte ouvrir à Oslo une clinique qui offre des traitements à base de substances hallucinogènes. Il affime qu’une simple dose de LSD contribue pendant « au moins six mois » à réduire les risques de rechute des alcoolo-dépendants. (suite…)

Les sodas rendraient-ils stérile ?

Des chercheurs américains révèlent qu’une consommation importante de sodas pourrait diminuer la fertilité.

 

Déjà ennemi des personnes en surpoids, le soda pourrait bientôt être banni des placards des aspirants parents. Selon des chercheurs de l’université de l’Utah, une consommation importante de boissons très sucrées réduirait la fertilité. Ces étonnantes conclusions sont le fruit de recherches menées sur des souris. Alors que la moitié d’entre elles suivait un régime classique, l’autre a été soumise à une consommation équivalant à l’absorption de trois cannettes de soda par jour pour un être humain. Le résultat est sans appel : le taux de mortalité des femelles est deux fois plus important que la normale et la capacité des mâles à tenir un territoire et à se reproduire est diminuée d’un quart, écrit l’université de l’Utah.

« Nos résultats prouvent que les sucres ajoutés consommés à des niveaux considérés actuellement comme sans danger ont des impacts négatifs considérables sur la santé », peut-on lire. Ces résultats constituent une première, affirment les chercheurs, qui précisent que de précédentes études ont été menées en utilisant des niveaux de sucres supérieurs à ceux considérés comme sans danger. Ils nuancent toutefois leurs propos en rappelant que les résultats observés chez les souris ne valent pas automatiquement chez l’être humain.

class= »Txt_courant_par »>

Retrouvez cet article sur LePoint.fr

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit