Consultations gynéco : 5 gestes qui changeraient tout

Examen gynéco, toucher vaginal pendant la grossesse, dépistage du cancer du col… les pratiques varient d’un pays à l’autre. Affaire d’habitude, de culture ou exemples à suivre, petit tour des gestes médicaux qui reviennent souvent dans la vie d’une femme.

Consultations gynéco : plusieurs façons de s’y prendre

Au Canada, raconte Julia, on se change dans une cabine avant d’enfiler une longue blouse. Ici, j’ai été choquée de me déshabiller devant le médecin et plus encore qu’il palpe mes seins ! » Les médecins français manquent-ils de tact ou leurs pratiques sont-elles simplement différentes ? « En Amérique du Nord, répond le Pr Philippe Descamps, chef du pôle femme-mère-enfant au CHU d’Angers, la pathologie mammaire n’est pas prise en charge par les gynécologues : ils ne font donc jamais de palpation des seins. Et ce sont les chirurgiens viscéraux qui opèrent les cancers du sein ! »

En France, même si la mammographie après 50 ans est plus performante, la palpation fait partie de l’examen gynéco. Pourquoi s’en priver, puisque ce n’est pas douloureux et que cela permet parfois de détecter une anomalie ? Évidemment, tout dépend de la façon dont elle est pratiquée. Comme pour les autres examens proposés aux femmes dans le cadre de leur suivi gynécologique, il y a plusieurs façons de s’y prendre…

Accoucher de façon plus naturelle

Certains médecins proposent aux femmes d’accoucher sur le côté. L’avantage, précise une sage-femme du Cantal, c’est qu’elle permet une poussée plus douce, centrée sur l’expiration, et qu’elle est sans doute moins agressive pour le périnée. Mais cette position ne s’improvise pas et il faut l’expérimenter avant ! Si elle convient à certaines femmes, ce n’est pas la seule façon d’accoucher autrement. « C’est pour cela que des maternités proposent aujourd’hui un éventail de possibilités, précise le Pr Descamps. Et que se multiplient les salles d’accouchement physiologique (avec baignoire de relaxation, liane fixée au plafond, ballon de mobilisation…), comme celle du CHU d’Angers. »
Il faut avouer que la position allongée pour accoucher n’a rien de naturel. La position accroupie, avec un ballon ou une liane, est plus physiologique, mais il ne faut rien imposer. Les femmes ont aussi le droit (…) Lire la suite sur Topsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit