Démission des parents ou manque de déontologie des psychiatres : qui est responsable de la surmédicalisation des enfants ?

Une étude réalisée par le laboratoire Celtipharm et publiée par Le Parisien révèle que la consommation de Ritaline, médicament destiné à corriger des troubles liés à l’hyperactivité de l’enfant, a explosé de près de 70% en 5 ans. Alors que ses vertus supposées divisent les médecins, qui doit-on incriminer dans cette hausse ?

Atlantico : Bien qu’une part de cette explosion puisse être également imputée à des usages détournés du médicament (étudiants en recherche de performance avant des examens, drogués ou parents cherchant à améliorer leurs capacités de concentration), le débat autour de la surmédication des enfants est relancé. Qui est responsable de la surmédication des enfants : les parents ou les psychiatres ?

Monique de Kermadec : Je pense que cela répond avant tout à un phénomène auquel nous sommes plus sensibles aujourd’hui, à savoir le manque d’attention et les difficultés de concentration de nombreux enfants. On constate que certains écoutent effectivement très peu en classe ou ont du mal à suivre un cours du début jusqu’à la fin. Parfois, on associe tout de suite cela à une hyperactivité – qui est l’indication de la Ritaline – alors que ce n’est pas nécessairement une véritable hyperactivité. Un enfant peut par exemple se disperser pour des raisons d’anxiété.

Dans la prescription de la Ritaline, il est important que le pédiatre ou le spécialiste suive tout un protocole, c’est-à-dire faire administrer certains tests à l’enfant pour bien faire la part entre ces deux situations. S’il s’agit d’anxiété, comme c’est parfois le cas, la Ritaline ne sert strictement à rien, et ne devrait pas être donnée. Par contre la Ritaline peut être une alliée en cas d’hyperactivité avérée. Il faut cependant qu’elle soit donnée par un spécialiste, qui puisse à la fois la doser et déterminer les durées de prises puisque généralement elle n’est prescrite que pendant les temps de fréquentation scolaire (pendant les vacances, les jeunes ne prennent pas de (…)lire la suite sur Atlantico

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit