Vente en ligne de médicaments: l’industrie pharmaceutique veut des « mesures fortes » de contrôle

Alors que la contrefaçon ne faiblit pas, la fédération de l’industrie pharmaceutique réclame une « sécurisation » de la vente en ligne des médicaments. Elle met également le public en garde sur les risques de contrefaçons.

La fédération de l’industrie pharmaceutique (Leem) a réclamé lundi une « sécurisation » et des « mesures fortes (…) de contrôle » de la vente de médicaments sur Internet, autorisée en France depuis décembre.

« La réglementation récente de la vente de médicaments à distance en France doit (…) être accompagnée de mesures fortes en termes de contrôle de cette activité et de sécurisation de ce nouveau mode » de distribution, affirme le Leem, dans un communiqué.

Une vente en ligne progressivement libéralisée

Les industriels du médicament ont salué la saisie record par les douanes, annoncée samedi, de plus d’un million de sachets d’aspirine de contrefaçon. A cette occasion, ils ont souhaité « à nouveau mettre en garde le public sur les risques » d’achat de médicaments de contrefaçon sur Internet.

Transposant une directive européenne de 2011, la France a autorisé en décembre la vente sur le Web de médicaments, mais limitée aux seuls produits « en libre accès » en pharmacie.

Le Conseil d’Etat a jugé en février cette disposition trop restrictive, ouvrant la voie à la vente en ligne de tous les médicaments sans ordonnance. A la mi-mai, l’Autorité de la concurrence est allée dans le même sens.


Retrouvez cet article sur lexpress.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit