Médicaments : les médecins connaissent mal leurs effets indésirables

Les médecins généralistes ne reçoivent pas suffisamment d’informations sur les effets indésirables des médicaments lorsque les visiteurs médicaux viennent leur présenter : c’est ce qui ressort d’une étude internationale menée auprès de 255 médecins exerçant à Vancouver, Montréal, Sacramento et Toulouse. La partie française de cette étude, qui vient d’être publiée dans le Journal of general internal medicine, a été dirigée par le Dr Geneviève Durrieu et l’équipe de chercheurs de l’Inserm de Toulouse. Leur constat, partagé par les autres chercheurs des villes étudiées, est inquiétant : les informations fournies par le visiteur médical concernent en effet essentiellement les bénéfices des médicaments présentés. Et les effets indésirables ne sont cités que dans 61% des cas. Quant aux effets indésirables « graves », ils ne sont mentionnés que 6% des présentations de nouveaux médicaments.De quoi faire froid dans le dos quand on sait que chaque année 18000 personnes décèdent suite à la prise injustifiée de médicaments.

Ce qui ressort également de cette étude, quel que soit le pays, c’est que deux médecins sur trois ont déclaré que la présentation des médicaments les incitait à prescrire le médicament dont on vient de faire la promotion ou, tout au moins « augmenter de façon probable » la prescription de ce médicament.

Retrouvez cet article sur TopSante.com

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit