Médicaments : la contrefaçon ne cesse de progresser

Plus d’un million de faux sachets d’aspirine dans lesquels le principe actif du médicament avait tout simplement été remplacé par du glucose : c’est la dernière saisie record des Douanes en matière de médicaments de contrefaçon. Ce stock en provenance de Chine, découvert dans le port du Havre était destiné à alimenter les marchés français, espagnol et africain. Cette saisie ne surprend pas les laboratoires pharmaceutiques qui tirent la sonnette d’alarme sur la progression de la contrefaçon.

Un médicament sur 10 est un faux

Selon l’OMS, la contrefaçon des médicaments a depuis longtemps quitté le secteur artisanal pour devenir un business qui rapporte gros. Désormais, un médicament sur 10 vendu dans le monde est une contrefaçon. Ces médicaments falsifiés peuvent être des médicaments dits « de confort » pour les troubles de l’érection ou pour maigrir mais parmi les contrefaçons les plus courantes on trouve aussi des antibiotiques ou des médicaments pour soigner les maladies cardio-vasculaires.

Jusqu’à présent, aucun médicament contrefait n’a été découvert dans une pharmacie française. Ces « faux médicaments » sont destinés à être vendus sur Internet, sur des sites illégaux où ils ne sont pas soumis aux contrôles des autorités sanitaires. Toujours selon l’OMS, un médicament sur deux vendu sur des sites internet « douteux » est un médicament contrefait. La plupart du temps, ces médicaments contiennent une quantité infime de principe actif, ce qui les empêche d’être efficaces.

Retrouvez cet article sur TopSante.com

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit