Le jeu vidéo thérapeutique, une réalité ?

Souvent pointé du doigt pour ses dérives violentes et son pouvoir addictif, le jeu vidéo peut pourtant avoir des effets bénéfiques sur la santé.

lire la suite


Archive pour 29 avril, 2013

30.000 séropositifs s’ignorent en France

Les personnes infectées mais non dépistées sont responsables de 60 % des contaminations chaque année dans notre pays. (suite…)

Un périnée tonique protège de l’incontinence urinaire

Le premier élément de traitement est le renforcement des muscles par rééducation.

«Près de la moitié des femmes qui souffrent d’incontinence urinaire ne cherchent pas d’avis médical, alors qu’il existe de nombreuses solutions simples», souligne le Pr François Haab, chef du service urologie de l’hôpital Tenon, à Paris. Gêne, sentiment de fatalité et efficacité des protections viennent s’ajouter à la méconnaissance des traitements et à la peur de la chirurgie pour faire reculer les patientes. Les femmes sont en effet les premières visées puisque 25 % d’entre elles sont touchées, principalement après la ménopause, alors que seuls 10 % des hommes sont concernés. L’incontinence urinaire est définie comme une fuite involontaire d’urine dont se plaint la patiente: le traitement vise à réduire cette gêne à un niveau satisfaisant pour elle. (suite…)

Incontinence : la prostate en première ligne

L’incontinence urinaire est une séquelle fréquente du traitement du cancer de la prostate. Elle doit être prise en charge si elle n’a pas disparu six mois après l’intervention. (suite…)

Libido masculine en berne : les causes psychologiques

On commence à s’intéresser à la perte d’appétit sexuel chez l’homme, considérée plus fréquente chez les femmes.

Difficile de mettre des mots sur ce qu’on n’imaginait même pas. Ainsi pour ces hommes qui, soudain, n’ont plus envie de faire l’amour. «Au lit, c’est plutôt moi qui ai la migraine…», résumait l’un d’eux lors de sa première consultation chez un sexologue. (suite…)

«La complexité de la sexualité de l’homme est sous-estimée»

INTERVIEW – Claude Crépault, président-fondateur de l’Institut international de sexoanalyse, cofondateur du département de sexologie et professeur honoraire à l’université du Québec, à Montréal, publie La Sexualité masculine (éd. Odile Jacob).

LE FIGARO. – Vous qui travaillez depuis plus de quarante ans en sexologie, diriez-vous que le regard sur le désir masculin a évolué?

Claude CRÉPAULT. - Hélas, je dirais qu’aujourd’hui comme hier on a tendance à réduire le désir sexuel de l’homme à un simple mouvement pulsionnel, à un état de tension (en soi non satisfaisante) qui doit faire appel à une décharge orgastique (modèle hydraulique). On sous-estime la complexité de la sexualité masculine, et on a du mal à reconnaître la fonction défensive de celle-ci: l’homme rentre dans le territoire d’Éros comme dans un refuge. Assez souvent, il se sert de la sexualité pour se réparer, lorsqu’il doute de sa masculinité notamment. C’est en réalité sa vulnérabilité qui intensifie sa libido.

Qu’y a-t-il de particulièrement complexe dans cette sexualité masculine?

La sexualité masculine apparaît plus complexe que celle de la femme, car elle est utilisée davantage à des fins défensives et elle peut prendre de multiples voies transversales. La plupart des conduites sexuelles atypiques et des actes sexuels délictueux sont nettement plus fréquents chez les hommes. La sexualité est pour l’homme, plus que pour la femme, un moyen de résoudre illusoirement des conflits psychoaffectifs.

Vous semblez assez «pessimiste» quant au désir de ceux qui vivent en couple… Quels sont les principaux obstacles à un désir durable de l’homme? Ce qui va le favoriser?

Je ne suis pas pessimiste, mais réaliste: la grande proximité des personnes qui vivent en couple engendre, presque inévitablement, une sorte d’usure érotique. Dans certains cas, cette proximité conjugale active le tabou de l’inceste. C’est vrai aussi bien pour l’homme que pour la femme (du moins celle qui aime le sexe). Lire la suite Figaro Magazine

Un logo pour repérer les médicaments sous surveillance

À partir de l’automne, un triangle noir inversé permettra d’identifier les médicaments faisant l’objet d’une surveillance renforcée dans l’Union européenne. (suite…)

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit