La Cnil a reçu plus de 6.000 plaintes en 2012

HIGH TECH – Un record, souligne la Commission nationale de l’informatique et des libertés, dans son rapport d’activité annuel…

Les Français se préoccupent de plus en plus de la protection de leurs données. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) l’affirme dans son rapport annuel, rendu public ce mardi. Celle-ci indique avoir reçu 6.017 plaintes en 2012, le chiffre «le plus élevé jamais enregistré par la Cnil». Cela représente une hausse de 4,9% par rapport à l’année précédente.  La Commission explique aussi cette augmentation par la mise en place d’un service de plaintes en ligne, depuis 2010, qui facilite la démarche: 44% des plaintes ont été reçues via son site Internet cnil.fr en 2012.

Droit à l’oubli numérique

Le principal motif de plainte? L’opposition à figurer dans un fichier. Quarante-six pourcents des plaintes reçues y font référence. «Au-delà de ce volume important, l’année 2012 a confirmé la tendance observée en 2011 quant au nombre important de plaintes relatives à Internet/télécom (31% des plaintes reçues) et plus particulièrement aux problématiques de « droit à l’oubli numérique »», peut-on lire dans le rapport annuel de la Cnil. Celle-ci a reçu 1.050 plaintes portant sur la suppression de textes, photos, vidéos, coordonnées, commentaires ou encore faux profils en ligne.

Les autres motifs de plainte concernent ensuite le commerce (21% des plaintes reçues) pour des radiations de fichiers publicitaires ou des conservations de coordonnées  bancaires; la gestion des ressources humaines (15%) pour des questions de vidéosurveillance ou de géolocalisation; la banque (10%) et les libertés publiques et collectivités (8%) pour la diffusion sur Internet de documents publics, par exemple.

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit