VIH/SIDA : 30 000 Français ignorent leur séropositivité

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA ce 1er décembre, l’Institut de Veille sanitaire (InVS) dresse un état des lieux de la situation en France. Si le nombre de nouveaux diagnostics d’infection à VIH reste stable, des motifs d’inquiétude demeurent : les résultats d’une enquête récente laissent craindre une recrudescence des contaminations par le VIH chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). Et 30 000 Français ignorent toujours leur séropositivité…

En 2011, environ 6 100 personnes ont découvert leur séropositivité, « un nombre relativement stable depuis 2007 », précise l’InVS. D’une manière générale, les HSH et les personnes contaminées par rapports hétérosexuels nées à l’étranger (dans un pays d’Afrique subsaharienne dans ¾ des cas) restent les deux groupes les plus concernés.

La transmission du VIH est toujours inquiétante parmi les HSH. Comme le précise l’Institut, « c’est le seul groupe où le nombre de découvertes de séropositivité est en augmentation depuis 2003 ». Certaines données préoccupent particulièrement les épidémiologistes et les médecins. C’est le cas de celles issues de l’Enquête Presse Gays et Lesbiennes (EPGL) 2011. Réalisée auprès de 11 000 HSH et 4 000 femmes ayant des rapports sexuels avec des femmes (FSF), elle rapporte notamment que :
14% des répondants déclarent « ne jamais avoir réalisé de test de dépistage » ;
38% des HSH interrogés ont déclaré au moins une prise de risque au cours des 12 derniers mois avec des partenaires masculins occasionnels. Qu’ils soient de statut VIH inconnu ou différent. Contre 33% en 2004. Lire la suite Destinationsanté

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit