Que se passe-t-il dans le cerveau d’un trader qui pète les plombs ? Un neurologue le sait et l’explique

Selon John Coates, ancien trader devenu neurologue, la prise de risque est entraînée par un mécanisme hormonal.

Une question taraude le monde entier depuis maintenant quelques années. Que se passe-t-il dans la tête d’un trader lorsqu’il se retrouve dans une salle de marchés ? John Coates, ancien trader à la Deutsche Bank et à Goldman Sachs devenu neurologue a voulu le découvrir et comprendre ce qu’il y avait derrière cet état second, similaire à ce que pourrait provoquer de la drogue. Cet ancien trader s’était en effet rendu compte que « quasiment toutes les flambées d’un milliard de dollars – celles qui secouent les fondations même d’une banque – provenaient de traders qui avaient eu une série de réussites ».

Et de lectures en recherches en passant par des analyses de salives, John Coates, qui a passé près de treize années à arpenter les salles de Wall Street avant de prendre résidence dans un labo de l’Université de Rockefeller à New York puis à Cambridge University, a découvert que la prise de risque est entrainée par un « effet de victoire », c’est-à-dire un mécanisme hormonal dans lequel chaque victoire en amène d’autres.

Le problème : cet « effet de victoire » peut devenir tellement puissant qu’il en devient incontrôlable entraînant alors parfois des décisions dangereuses. Le chercheur a notamment déclaré lors d’une conférence médicale à Londres : « Je n’avais jamais ressenti un tel sentiment de puissance. On devient euphorique, délirant, on a besoin de moins de sommeils, les pensées défilent, et on a un appétit plus grand pour le risque, mais des exigences moins grandes pour le risque et la récompense. En fait, on devient un trader fou« .

Et ces découvertes de pouvoir être appliquées à de nombreuses autres professions : des politiciens corrompus par la soif de pouvoir aux chirurgiens qui se prennent pour dieu en passant par les soldats qui deviennent de véritables machines à tuer comme l’explique John Coates pour qui « il est devenu évident qu’il s’agissait de bien plus (…)lire la suite sur Atlantico

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit