Comment réveiller la libido des séniors…

La libido, si elle n’est pas sollicitée pendant un certain temps, peut s’affaiblir comme tout appa­reil inutilisé. Quand on ne se sert pas d’une voiture, il faut faire tourner le moteur régu­lièrement. C’est la même chose. Il est donc important que nous apprenions à entretenir la machine dans les périodes où nous n’avons pas de partenaire. Je vous donnerai à cet effet quelques conseils sur l’art et la manière de garder votre érotisme en éveil. Certains sont classiques et connus, mais néanmoins très efficaces : lecture et cinéma. Il faut choisir ce qui vous excite personnellement, et qui est variable d’un indi­vidu à l’autre : L’Amant de Lady Chatterley, La Vie sexuelle de Catherine M., Emmanuelle, Neuf semaines et demie, Sur la route de Madison, Le facteur sonne toujours deux fois, ou carrément des films X, à chacun selon ses goûts.

En principe, à notre âge, nous savons ce qui nous fait de l’effet, mais il n’est pas trop tard pour faire encore de nouvelles découvertes et de nouvelles explorations. Il faut tester et, surtout, en parler entre ami(e)s. Les femmes savent très bien faire ça, elles échangent des tuyaux avec leurs copines. Moi, par exemple, je suis accro à Sex and the City et à Desperate Housewives. J’adore les aventures sexuellement torrides des quatre bobos new-yorkaises, ainsi que les gali­pettes de la belle Gabrielle, alias Eva Longoria, avec son très sexy jardinier. Mmm ! Je ne vous dis que ça ! Si les mecs ne se font pas ce genre de confidences, qu’ils en prennent de la graine ! L’expérience des autres peut toujours nous aider à avancer.

Dans la gamme des activités hautement érogènes, je citerai également la danse. Il paraît que c’est une distraction très en vogue chez les seniors, ça tombe bien ! Certaines danses sont plus aptes que d’autres à nourrir l’érotisme. Je conseille fortement la danse orientale et la pole dance, deux activités aussi excitantes pour les spectateurs que pour la danseuse elle-même. Je vous vois étonnées, mesdames. Et vous, messieurs, vous écarquillez les yeux, émoustillés.

La danse orientale, vous savez ce que c’est. On l’appelle aussi danse du ventre, vous l’avez vu pratiquer dans des restaurants à couscous ou au cours d’un voyage au Maroc. Tout le monde reconnaît la sensualité de ces femmes qui tortillent leur nombril sous le nez des messieurs, et font onduler leurs hanches, telles des vagues de volupté. Vous avez constaté que point n’est besoin d’avoir un corps de top model pour provoquer le trouble, les danseuses orientales sont bien nourries de tajines et autres couscous, loukoums et gâteaux au miel. La sensualité des petits ventres ronds fait partie de l’ambiance. Comment danser la danse du ventre si on n’a pas de ventre ? Quand c’est trop plat, il n’y a rien à faire onduler, et l’exercice perd tout son charme. La s uite Atlantico

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit