E-santé : peut-on vraiment se soigner sérieusement sur Internet ?

Les Assises régionales de l’e-santé en Alsace auront lieu les 12 et 13 octobre, quelques jours avant le colloque Carrefour de la télésanté, le 18 à Paris. La médecine 2.0 se développe, mais n’a pas que des atouts.

Atlantico : Les Assises régionales de l’e-santé en Alsace auront lieu les 12 et 13 octobre, quelques jours avant le colloque Carrefour de la télésanté, le 18 à Paris. Peut-on vraiment se soigner et se faire soigner sur Internet, de manière sûre ?

Jean-Jacques Fraslin : Réglementairement, on ne peut pas. La e-santé est plus un concept marketing. Un médecin peut faire aujourd’hui du téléconseil, qui est remboursé par la Sécurité sociale, il y a aussi des expériences de télémédecine, encadrées par les ARS, mais il n’y a pas d’autre solution. Un patient ne peut pas consulter en ligne. Il peut recevoir des conseils, mais pas une ordonnance. Il ne pourra pas avoir accès à des examens ou à des opérations suite à une consultation en ligne.

Doctissimo enregistre quotidiennement 920 000 visites. L’Ordre des médecins s’en est-il alarmé, sachant qu’on peut trouver sur le net tout et n’importe quoi ?

Bien sûr. On a remarqué que venaient d’abord sur ces sites beaucoup de patients québécois, qui ont dans leur pays beaucoup de problèmes d’accès aux soins, avec de très longues listes d’attentes et un coût très élevé. Ils ont ensuite remarqué que la France avait ce type de sites.

Depuis, ça s’est généralisé. Beaucoup de Français consultent ces sites. L’ennui, c’est que n’importe qui peut répondre. Très peu de médecins sont identifiés. C’est pour cela que le Conseil de l’ordre veut identifier les pseudos, pour préciser qui est médecin et qui ne l’est pas. Mais cela repose sur la bonne volonté des médecins : ceux qui font cela ne sont pas rémunérés. Et on reste sur le conseil.

Il y a un autre problème. Sur le forum, les gens sont authentifiés par le compte qu’ils ouvrent : les hébergeurs des sites savent donc de qui il s’agit. Les gens étalent ensuite leurs problèmes médicaux (…)lire la suite sur Atlantico

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit