Les boissons sucrées, facteur de surpoids

Riches en calories, elles trompent le cerveau car elles n’offrent aucune sensation de satiété.

Voilà des années que les nutritionnistes accusent les boissons sucrées de contribuer à l’épidémie mondiale d’obésité. Leurs craintes viennent d’être confirmées par la principale ­revue médicale internationale, le New England Journal of Medi­cine, qui publie trois études montrant le rôle direct de ces boissons dans la prise de poids, ­notamment chez les enfants et les ­adolescents.

La première étude, réalisée au Boston Children’s Hospital (États-Unis), mesure l’efficacité d’une intervention auprès de 110 adolescents obèses, filles et garçons, pour les aider à réduire leur consommation de boissons sucrées au profit de boissons light. Après un an, ces adolescents pesaient en moyenne 2 kg de moins que les jeunes du groupe n’ayant bénéficié d’aucun soutien. Cet effet ne s’est cependant pas maintenu dans le temps.

Comme le soulignent tous les nutritionnistes, le principal effet négatif des boissons sucrées – sodas, limonades ou jus de fruits – est d’apporter une quantité importante de calories. «Dans un litre de soda, il y a l’équivalent de 20 sucres, soit 400 kilocalories», explique le Pr Jean-Michel Lecerf, à l’institut Pasteur de Lille. Or ces calories ne sont pas comptabilisées en tant que telles par le cerveau, qui les classe dans les apports hydriques.

Ainsi, inconsciemment, un jus de pomme paraît moins calorique qu’une pomme. «Avec les boissons sucrées, les sensations de rassasiement et de faim sont brouillées», résume le Dr Laurent Chevallier, qui dirige une unité multidisciplinaire de médecine environnementale à Montpellier.

Et le risque est identique avec les jus de fruits: «Les gens ne réalisent pas que dans un verre de jus de fruits, il y a du sucre et des calories», explique le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste et concepteur d’une application pour smartphone (KcalMe) qui permet de suivre au fil de la journée sa consommation de calories. La recommandation est donc de limiter au minimum – une canette par jour, par exemple, selon le Pr Lecerf – la consommation de boissons sucrées. L’idéal est de s’en tenir à la seule boisson utile à notre organisme: l’eau, surtout à l’heure des repas. Lire la suite Figaro.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit