Le cannabis associé à un doublement du risque de cancer des testicules ?

Paris, France - Une nouvelle étude observationnelle menée par l’Université de Californie du Sud (USC) fait le lien entre l’usage récréatif du cannabis et un risque accru de développer des sous-types de cancer des testicules de mauvais pronostic.

Publiée dans la revue Cancer de l’American Cancer Society, l’étude suggère que ce sur-risque devrait être pris en considération non seulement pour l’usage récréatif mais aussi lorsque le cannabis et ses dérivés sont utilisés à des fins thérapeutiques chez les jeunes hommes [1].

Ces nouveaux résultats confirment ceux de deux autres études épidémiologiques publiées auparavant dans Cancer [2, 3].

Dans ce nouveau travail, les chercheurs ont suivi l’usage récréatif de plusieurs drogues chez 163 jeunes hommes de la région de Los Angeles diagnostiqués avec un cancer des testicules de type germinal entre décembre 1986 et avril 1991. La consommation de drogue de ce premier groupe a été comparée à celle de 292 hommes en bonne santé appariés pour l’âge, la race / ethnicité et le voisinage.

Les résultats ont été ajustés pour les antécédents de cryptorchidie, le niveau d’éducation, l’appartenance à une religion, l’usage de cannabis, de cocaïne et de nitrite d’amyle (vasodilatateur, « poppers »)

Le cancer des testicules de type germinal représente 95% des cancers des testicules. Il est rare mais, il est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes de 15 à 45 ans. L’incidence de cette pathologie maligne augmente et pour le Dr Victoria Cortessis (professeur adjoint de médecine préventive à l’USC, Los Angeles) et coll., auteurs de cette étude, l’origine de ce phénomène pourrait être environnementale. La suite medscape.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit