L’infection à chlamydia au cœur d’une campagne web de sensibilisation

Chlamydia, kézaco ?

Méconnue en France, l’infection à chlamydia est une infection sexuellement transmissible qui se transmet lors de rapports sexuels non protégés. Cette IST, qui touche les femmes, les hommes et plus particulièrement les jeunes gens de 18 à 24 ans, a la particularité d’être asymptomatique. S’il arrive qu’elle se manifeste par des pertes vaginales anormales, des douleurs abdominales ou pelviennes chez la femme et par des écoulements péniens et des brûlures chez l’homme, l’infection à chlamydia est souvent discrète (64% des femmes et 68 % des hommes ayant eu un dépistage positif en 2009 n’avaient identifié aucun signe).

 

Pour cette raison, la détection de l’infection à chlamydia est souvent tardive et porteuse de conséquences graves. Découverte plusieurs années après la contamination, l’IST peut entraîner douleurs chroniques, grossesse extra-utérine et stérilité tubaire. Particulièrement contagieuse, l’infection à chlamydia entraîne davantage de complications chez la femme, mais le risque d’infection et de transmission est tout aussi présent chez les hommes, d’où l’importance du dépistage pour les deux partenaires.

La nécessité du dépistage

Si l’utilisation du préservatif est la seule façon de se protéger de l’infection à chlamydia, le dépistage reste un moyen efficace de détecter et de soigner – relativement facilement – l’IST.
Simple prélèvement local, urinaire ou vaginal, le dépistage de l’infection à chlamydia peut s’effectuer dans le cadre d’une consultation de contrôle chez un médecin généraliste ou spécialiste, en laboratoire d’analyse médicale ou dans l’un des centres de dépistage gratuits, accessibles sans rendez-vous (les centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST (CIDDIST), les centres de dépistage anonyme et gratuit (CDAG), les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF)).

Sensibiliser les jeunes et les inciter à se faire dépister

Pour la première campagne de prévention diffusée sur Internet, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a choisi de s’adresser principalement aux jeunes âgés de 18 à 24 ans, qui sont les plus touchés par l’IST (3,6% des femmes et 2,4% des hommes de cette tranche d’âge sont infectés).
Intitulée « Connaissez-vous chlamydia ? Nous pouvons tous être porteurs sans le savoir« , la campagne de sensibilisation communique sur le mode de transmission, le caractère silencieux des symptômes, les conséquences à long terme, les différents moyens de protection et les possibilités de dépistage et de traitement. Lancée le 3 septembre sur site Info-ist.fr, la campagne s’articule autour de deux films viraux et de bannières Internet. Pour l’occasion, un questionnaire permettant d’évaluer son risque d’être infecté a également été mis en place. Lire la suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit