Manif anti-préservatifs aux Philippines

L’église catholique philippine est vent debout contre le projet de loi sur la santé reproductive voulue par le président Aquino. Ses partisans l’ont fait savoir dans la rue le 4 août.

« Le préservatif ne passera pas par nous ! » Tel aurait pu être l’un des slogans criés par les quelque 7000 (selon la police) manifestants, réunis à Manille le 4 août pour protester contre un projet de loi sur la santé reproductive. Celui-ci va être soumis au vote du parlement le 7 août. Ces milliers de personnes sont descendues dans la rue à l’appel de la très influente, et très conservatrice (voire rétrograde) Eglise catholique philippine. Elle s’oppose à cette loi, qui si elle venait à être votée, détruirait, selon elle, les valeurs familiales et morales de la société, et légaliserait l’avortement. Aux Philippines, le débat sur le contrôle des naissances dure depuis 14 ans. L’Eglise et ses alliés politiques ont réussi à faire rejeter trois précédents projets de loi.

Le président Benigno Aquino, ainsi que l’ONU et l’Organisation Mondiale de la Santé, soutiennent fermement cette nouvelle proposition de loi. Elle vise à réduire la pauvreté dans l’archipel en contrôlant mieux le taux de natalité. Il prévoit des politiques de prévention et de planning familial à l’intention de la population, afin de réduire le taux de mortalité maternelle, l’un des plus élevés d’Asie du sud-est. La suite Asie info

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit