250 000 personnes porteurs d’hépatite B ou C s’ignorent

Sur les 500 000 Français atteints d’hépatite B ou C, la moitié l’ignore. Une méconnaissance alors que le virus B est 100 fois plus contagieux que le VIH. Pourtant, la lutte contre ces maladies marque des points.

Quelques éclaircies sur le front des hépatites B et C, ces maladies du foie qui sont responsables de cirrhose et de cancer… La couverture vaccinale contre l’hépatite B a augmenté de 160 % chez les nourissons âgés de 6 mois, selon les derniers chiffres de l’Institut de veille sanitaire (Invs). « C’est une bonne nouvelle car nous étions en queue de peloton européen il y a quelques années, souligne le Pr Daniel Dhumeaux, le président du comité de suivi du plan Hépatites 2009-2012.
En outre, une enquête de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) révèle que neuf médecins généralistes sur dix sont favorables à la vaccination des adultes à risque, et 78 % pour les adolescents. C’est important car les généralistes ont un rôle central en matière de prévention : quand les mères ne sont pas conseillées par leur médecin, seule une sur deux fait vacciner son enfant.

Autre point positif, depuis quelques années, les traitements ont beaucoup évolué. « Grâce à de nouvelles moélcules, on guérit maintenant entre 70 et 80% des hépatites C, explique le Pr Dhumeaux. Et contre les hépatites B, on peut contrôler les effets nocifs du virus dans plus de 80 % des cas, sans oublier qu’il existe en prévention une vaccination efficace. » Le diagnostic a aussi été simplifié. « Dans le cadre de l’hépatite C par exemple, il n’est plus nécessaire de faire une biopsie du foie pour prendre la décision de traiter ou non la personne ». Lire la suite Pourquoi docteur nouvel Observateur

 


Répondre

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit