Résultats de l’enquête Espad 2011 Politique des drogues : la fin d’un monde

Communiqué de presse du 1 juin 2012 du Réseau Français de Réduction des Risques

 

Résultats de l’enquête Espad 2011

Politique des drogues : la fin d’un monde

 

Etienne Apaire a quitté son poste de Président de la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie) il y a quelques jours. Sans faire de bruit. Nous aurions pu en rester là, ne regrettant en rien son départ vers le milieu judiciaire, qu’il n’aurait jamais dû quitter. Mais voilà, aujourd’hui sort une enquête qui discrédite les cinq ans de sa politique ultra-répressive vis à vis des drogues illicites.

Selon l’enquête européenne Espad, qui évalue le niveau de consommation des jeunes scolarisés de 16 ans dans 28 pays, la France est le cancre de l’union européenne. Non seulement sur le cannabis, LE  cheval de bataille de la MILDT, où elle récupère la première place des plus gros consommateurs, mais par vase communicante pour l’alcool et le tabac.

Cinq ans de refus de toute mesure nouvelle de réduction des risques, cinq ans de politique à contre courant des évidences internationales, cinq ans de mise à l’écart des experts et des scientifiques, cinq ans où l’incarcération des usagers n’a cessé d’augmenter, cinq ans de répression bornée, sourde et aveugle qui ont contribué à marginaliser les usagers de drogues, à faire augmenter de plus de 30 % le nombre d’overdoses mortelles et à laisser se développer dans l’indifférence générale une épidémie d’hépatite C qui fait des milliers de morts parmi les usagers de drogues… Cinq ans pour en arriver là !!!???…

Faut il le répéter, le nombre de consommateurs de cannabis et autres substances ne dépend pas de la sévérité de la répression et de la pénalisation de l’usage. Par contre, cette même répression menace la santé, la sécurité et le bien être des consommateurs et de leurs proches.

L’année 2012 ne sera peut être pas la fin du monde promis par les Mayas, mais ce doit être la fin d’un monde, celui qui pense que la loi peut tout résoudre, que la répression est le seul rempart contre la consommation de drogue, que la réduction des risques banalise ou incite à l’usage…celui d’Etienne Apaire en somme.

 

Contact presse : Pierre Chappard – Tel : 06 63 55 65 55


Archive pour juin, 2012

Après cinq ans d’approche répressive, incertitude sur la politique des drogues

LE MONDE | 31.05.2012 à 15h08 • Mis à jour le 31.05.2012 à 15h08

Par Laetitia Clavreul

Il laisse derrière lui une Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) au bilan contesté. Même si Etienne Apaire, président sortant, ne peut être jugé seul responsable de la dégradation des chiffres de consommation de substances psychoactives, l’enquête européenne Espad, publiée jeudi 31 mai (ici en PDF), vient appuyer les critiques dont l’organisation est l’objet chez les spécialistes des drogues. La nomination de cet ex-conseiller de Nicolas Sarkozy à la tête de la Mildt, en 2007, avait marqué le tournant répressif de cette structure chargée de coordonner les différentes politiques de lutte contre les drogues. Ses méthodes directes ont rapidement créé une distance avec les associations de lutte contre la toxicomanie. (suite…)

‘Les ados Français sont les plus gros fumeurs de pétards d’Europe

Voilà une étude qui devrait donner à réfléchir au nouveau président de la
République et à son futur responsable de la lutte antidrogues. (suite…)

1234

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit