5 jours pour éviter une grossesse grâce à la contraception d’urgence

Oubli de pilules, accident de préservatif absence de contraception… en 2010, 48 % des grossesses n’étaient pas planifiées chez les 18-24 ans. D’où la campagne de sensibilisation à la contraception d’urgence qui démarre le 22 juin, à l’initiative de l’INPES.

En France, le niveau d’information sur les modes de contraception d’urgence et les délais d’efficacité s’avère encore insuffisant. Près de 40 % des Français déclarent ne pas connaître le délai d’efficacité de la contraception d’urgence.

Les femmes disposent en réalité de 120 heures, selon la méthode utilisée :

  • jusqu’à 3 jours après le rapport non protégé, le contraceptif d’urgence – au lévonorgstrel – s’obtient sans ordonnance en pharmacie (gratuit et anonyme pour les mineures) mais également auprès des infirmeries scolaires et des Centres de planning familial.
  • entre 3 et 5 jours après : sur prescription médicale, les femmes se procurent une pilule contraceptive d’urgence à l’ulipristal-acétate. Ou encore elles peuvent recourir à la pose d’un sérilet (DIU au cuivre), qui a l’avantage de constituer aussi une contraception régulière fiable et peu contraignante. Une visite en urgence chez un généraliste, un gynécologue ou une sage-femme est à prévoir.

La suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit