Une vie saine ne garantirait pas la qualité du sperme

Conseillée aux hommes confrontés à l’infertilité, l’adoption d’une bonne hygiène de vie n’aurait qu’un effet mineur, selon une étude britannique.

Ces dernières années ont vu les enquêtes sur la qualité du sperme se multiplier. En France, le bilan est inquiétant: la santé des spermatozoïdes s’est effectivement dégradée comme l’a constaté l’Institut national de la veille sanitaire en février dernier . Avec les polluants et les pesticides, le mode de vie est régulièrement invoqué pour expliquer cette détérioration. Or cette idée est remise en cause par une étude anglaise publiée le 13 juin dans la revue Human Reproduction : la qualité du sperme ne serait finalement pas liée au style de vie.

À partir du mois de janvier 1999 et pendant un peu plus de trois ans, l’équipe du Dr Andrew Povey, spécialiste en épidémiologie moléculaire à la University of Manchester’s School of Community Based Medicine, a recruté 2249 hommes au sein de 14 cliniques de fertilité britanniques. Pour être inclus, ceux-ci devaient vivre en couple et tenter de concevoir un enfant depuis plus d’un an. Ils ont été soumis à un questionnaire portant notamment sur leur hygiène de vie en matière d’alcool, de tabac et de drogues récréatives. Dans le même temps, la mobilité de leurs spermatozoïdes a été analysée. L’aptitude de ces derniers à atteindre un ovule pour le féconder constitue en effet un indicateur important de fertilité.

Des causes difficiles à déterminer Les chercheurs ont observé une faible mobilité spermatique chez 939 des participants. Parmi eux, la probabilité d’avoir subi une chirurgie testiculaire a été 2,5 fois plus importante que pour les hommes ayant produit des spermatozoïdes mobiles. De façon similaire, les hommes aux spermatozoïdes les moins vigoureux ont été 1,3 fois plus susceptibles d’exercer un travail manuel, de porter des sous-vêtements serrés ou de ne pas avoir conçu d’enfant auparavant. En revanche, l’étude n’a pas trouvé de liens significatifs entre le fait (…) Lire la suite sur Figaro.fr

 


Un commentaire

  1. monte escalier dit :

    Article très intéressant. Toutefois, je pense que même si une bonne hygiène de vie n’y est pour rien dans la qualité du sperme, les hommes doivent quand même faire attention pour maximiser leur chance de procréer.

Répondre

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit