Alerte sur les boissons énergisantes

Depuis leur arrivée en force en 2008 — après douze ans d’interdiction — les boissons gazeuses énergisantes du type Red Bull, Dark Dog, Burn ou encore Monster sont devenues un must de toute soirée étudiante digne de ce nom. La plupart du temps, elles ne sont pas consommées seules, mais avec de l’alcool. Le but des jeunes? Tenir éveillé jusqu’au bout de la nuit grâce aux divers composants supposés « stimulants » comme la taurine, la caféine ou encore le guarana présents dans ces breuvages.

Six signalements et deux décès

Depuis 2009, six signalements d’effets indésirables à la suite de la consommation d’un breuvage de ce type sont remontés à l’Anses, dont deux décès. « Nous n’avons aucune preuve pour l’instant que ces deux décès sont directement imputables aux boissons énergisantes, tempère cependant le professeur Irène Margaritis, chef de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition de l’Anses. Ce qui est certain, c’est que ces boissons ont été bues avant les décès. Mais il se peut qu’il y ait eu des associations avec d’autres substances, comme des médicaments ou des pathologies sous-jacentes. » Parmi les six cas, quatre concernaient des personnes de moins de 30 ans et cinq avaient avalé leur energy drink avec de l’alcool. Les deux personnes décédées étaient de jeunes majeurs, victimes d’un arrêt cardiaque. Les autres effets indésirables déclarés sont d’ordre neurologique (crise d’épilepsie, coma, désorientation spatio-temporelle) et psychiatriques (troubles du comportement). Une atteinte rénale a également été constatée. La suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit